Zimbabwe 2-Algérie 2: Merci les Verts !

Zimbabwe 2-Algérie 2: Merci les Verts !

Les Algériens viennent de composter leur ticket à la phase finale de la Coupe d’Afrique Nations devant avoir lieu au Cameroun avec ce nul  haut en couleurs acquis face au Warriors du  Zimbabwe. Une fin de match  qui confirme, une fois de plus, la suprématie du football algérien sur le continent africain. En effet, du lointain Zimbabwe les poulains de Djamel Belmadi ont démontré à la face du monde que quand la volonté se mêle au patriotisme, la victoire est forcément au bout de l’effort.

Après une première mi-temps certes pénible, les Algériens, quelque peu rassurés, ont abordé la suite de la rencontre avec aisance. Andy Delort, auteur du premier but salvateur des Fennecs, a véritablement donné du fil à retordre à la défense adverse. Bensebaini, Benlamri et Benacer sont également à féliciter pour leur engagement et la force de leur mental dans cette rencontre à haut risque.

Le premier quart d’heure de cette deuxième phase était  quelque peu terne n‘était le danger porté au gardien M’bolhi à la 58’ qui a failli donner une autre tournure au match. Le jeu brutal des Zimbabwéens , comme s’ils voulaient freiner sec les actions des Verts n’ont pas eu raison de la détermination des Fennecs à conserver leur supériorité et pourquoi pas aggraver le score. Ryad Mahrez, a failli inscrire un autre second but à la 62′ suite à une belle passe de Said Berrahma .  67′, Bounedjah fait son entrée pour remplacer Andy Delors.

72′,  Yacine Brahimi fait son entrée pour apporter de la fraîcheur à l’attaque algérienne. il aura effectivement, donné des soucis supplémentaires à la défense adverse obnubilée par cet avantage des Algériens.

A 12mn de la fin du match, le jeu était en faveur des Algériens. Aissa Mandi, Adlene Gudioura et Bennacer ont, faut-il le préciser été à la hauteur.  Sans diminuer la valeur des autres Fennecs, il nous est permis de dire que les Algériens sont vraiment à féliciter.

Avec ce nul  acquis de haute lutte dans ce pays lointain, les Algériens ont, non seulement, sauvegardé leur invincibilité mais acquis la certitude d’aller au Cameroun en 2022 pour  pourquoi pas, rééditer l’exploit réalité en Egypte

Les Algériens avaient besoin d’un seul point pour se qualifier, on l’a eu .

Une remarque : le sélectionneur Zimbabwéen avait cru prédire que les trois points du match allaient rester à Harare. Raté Mister Zdravko!

Ferhat Zafane