Zemmouri : un crime et des interrogations

Zemmouri : un crime et des interrogations

Paisible et accueillante, connue pour ses plages au sable doré, la localité de Zemmouri dans la wilaya de Boumerdès et à une soixantaine de kms à l’Est d’Alger a basculé dans l’horreur en l’espace de quelques heures seulement.

Elle a été le théâtre d’un crime crapuleux dans la soirée de ce mardi  25 août lorsqu’un « militaire » en civil est poignardé non loin du Nouveau CEM  de la ville.

Pour l’heure, aucune information n’a filtré ni pour ce qui est des mobiles du crime ni pour ce qui est de l’auteur qui demeure en fuite.

Ce qui est par contre sûr et même certain, c’est que ce crime a plongé toute la ville dans l’émoi. On ne parlait que de cela, ce matin, dans les rues, ruelles et les cafés de la ville qui reprennent progressivement leurs activités. 

« Qui est la victime ? Qui l’a poignardée et pourquoi ? »  s’interrogeaient les habitués de ces cafés qui sont d’ailleurs un lieu très fréquenté par « les militaires », croisés à longueur d’année dans les artères de la ville « quadrillée ».

En effet, les cantonnements des soldats de l’ANP  de ce côté de la wilaya de Boumerdes ayant souffert des affres du terrorisme des années durant sont nombreux, inspirant ainsi une certaine « assurance » aux populations.