Yazid Benmihoub, D.G de la Bourse d’Alger : «Le marché informel constitue une grosse zone d’ombre »

Yazid Benmihoub, D.G de la Bourse d’Alger : «Le marché informel constitue une grosse zone d’ombre »

Le DG de la Bourse d’Alger, Yazid Benmihoub, a   évoqué ce matin du lundi 18 janvier  sur les ondes de la radio nationale, la problématique du financement national à l’aune des zones d’ombres qu’est le marché informel et la baisse des liquidités dues à la rareté des ressources financières.

Et comme moyen de contourner cette donne l’invité de la rédaction de la Chaîne a affirmé que  « la Bourse s’impose comme moyen important de financement ».

Et compte tenu de la situation de « gel » qui frappe cet organisme,  il faut, selon lui,  «encourager les entreprises algériennes à ouvrir leurs capitaux et recourir à ce mécanisme».

Pour cet économiste, « il existe  un grand potentiel financier » dans cette option mais, malheureusement, « entravé par le marché parallèle ».

« Il y a une grosse zone d’ombre qui est le marché informel et beaucoup d’acteurs trouvent leurs comptes dedans et évitent d’aller au marché formel » conclut-il.

Ferhat Zafane