Vives tensions entre la  Grèce et la Turquie

Présence d’un navire turc de recherche sismique dans les eaux grecques

Vives tensions entre la  Grèce et la Turquie

Les relations diplomatiques entre la Grèce et la Turquie sont, de nouveau mises à rude épreuve depuis qu’un navire turc s’est  « aventurer »  dans les eaux grecques.

Ce navire battant pavillon turc  était escorté par des bâtiments militaires dans une zone située le plateau continental grec.

Cela a nettement suffi à la Grce de riposter et d’exiger le retrait immédiat et sans condition, du navire en question « sous peine d’attaques », lit-on dans une dépêche qui reprend un journal grec

La Grèce, se don coté, selon une dépêche AFP,  a placé ses forces armées en état d’alerte. Des unités de la marine et de l’armée de l’air ont été déployées dans le secteur.

Selon le journal grec I Kathimerini, dès que l’Oruç-Reis a pénétré sur le plateau continental grec, les Grecs ont envoyé des messages à une fréquence d’environ quinze minutes, réclamant le retrait du navire, sans succès.Nikos Dendias, le ministre grec des affaires étrangères, a appelé Ankara « à quitter sans délai le plateau continental grec », assurant que son pays ne se plierait pas à la politique du « fait accompli ».

Athènes a réclamé l’organisation d’une réunion d’urgence du Conseil des affaires étrangères de l’Union européenne, « à un moment où la Turquie menace clairement la paix et la sécurité dans l’est de la Méditerranée, en Grèce et à Chypre ».

Ferhat Zafane / AFP