Vaccin contre le coronavirus : Un de ses concepteurs en dit plus…

Vaccin contre le coronavirus : Un de ses concepteurs en dit plus…

Le Dr Ugur Shaheen, président du conseil d’administration de la société allemande Biontech, qui est en train de développer un vaccin anti-Coronavirus avec la participation de l’américain Pfizer, a révélé des détails importants sur le prochain vaccin. 

Le Dr Sahin a déclaré dans une interview accordée à la chaîne d’information Al-Jazeera qu’ils travaillaient actuellement avec un certain nombre d’institutions qui fourniront le vaccin aux pays pauvres, car il est important que des quantités suffisantes de vaccin soient produites pour qu’il devienne disponible dans toutes les régions du monde, expliquant que c’est l’un des objectifs sur lesquels ils travaillent.

Et à propos de l’efficacité du vaccin, il a déclaré qu’ils disposaient désormais de quelques données préliminaires qui montraient la capacité du vaccin à prévenir contre le virus de plus de 90% chez les personnes qui sont déjà vaccinées, ce qui indique que son efficacité est très élevée, ajoutant qu’ils vont obtenir plus de données au cours des deux ou trois semaines à venir.

 

Il a ajouté que les données actuellement disponibles montrent une « protection primaire », c’est-à-dire au début de la période suivant la vaccination, mais ils estiment que le vaccin peut rester stable en termes d’efficacité pendant des mois, voire un an, mais l’évaluation de cette question nécessite de longues études.

En ce qui concerne les caractéristiques de sécurité du vaccin, il a déclaré que les résultats montraient qu’un très petit pourcentage, estimé à 20%, de ceux qui avaient reçu le vaccin avait subi des effets secondaires modérés à faibles, telle que la fièvre, ce qui est normal pour tout vaccin.

 

Concernant la distribution du vaccin, il a déclaré : « Dans un premier temps, il est très important qu’il atteigne les gens qui en ont le plus besoin que d’autres, tels que ceux qui travaillent dans les institutions médicales et tous ceux qui fournissent des soins de santé aux patients. »

 

Il a ajouté : « On sait que les personnes âgées sont les plus vulnérables aux complications graves si elles sont infectées par le virus, et par conséquent elles ont un besoin urgent d’un vaccin, en particulier celles qui souffrent de maladies chroniques, et ce sont les premières à recevoir ce vaccin. Et puis, si d’autres doses sont disponibles, elles seront distribuées à tout le monde, mais il faut attendre quelque temps pour que le vaccin soit disponible dans le monde. » Rappelle le professeur.

Et de poursuivre : « Nous considérons que l’année 2021 verra l’obtention de doses suffisantes, et il y a aussi d’autres entreprises qui contribueront à cela. Notre entreprise n’est pas la seule à disposer d’un vaccin efficace. Je suis sûr que d’autres entreprises fourniront également des vaccins efficaces, et si nous travaillons ensemble, nous pouvons assurer un approvisionnement adéquat, rapide et efficace pour le vaccin.  »

 

Le Dr Sahin et son équipe travaillent au développement du vaccin depuis janvier, c’est-à-dire, depuis sa propagation dans la ville chinoise de Wuhan, et dès qu’ils connaissent les caractéristiques du virus qui le rendent vulnérable à une pandémie mondiale.

 

La société a décidé de lancer un programme de vaccination immédiatement à la fin du mois de janvier.

 

Concernant le prix du vaccin, qui a été annoncé par les responsables de Pfizer, qui est de 20 dollars, le Dr Sahin a déclaré que ce prix est spécifique au domaine industriel aux États-Unis, et qu’il dépend également du nombre de doses qui sont sécurisées.

 

Il a expliqué que lorsque le vaccin est fourni à des pays qui souffrent de difficultés économiques, la nécessité de réduire le prix sera prise en compte afin qu’il puisse être largement disponible dans ces pays.

Qui est le Dr Ugur Sahin ?

D’origine modeste en tant que fils d’un immigrant turc qui travaille à l’usine Ford de Cologne, le PDG de Biontech, Ugur Sahin, 55 ans, est devenu l’un des 100 Allemands les plus riches, avec sa femme et collègue Ouzlem Turiçi, 53 ans, selon le magazine Welt am Sonntag, rapporté par Reuters.

Le rapport de Reuters a déclaré que la valeur marchande de la société cotée au Nasdaq Biontech, que le couple a cofondée, est passée à 21 milliards de dollars à la clôture de vendredi contre 4,6 milliards de dollars il y a un an, alors que la société se prépare à jouer un rôle majeur dans la vaccination complète contre le coronavirus.

Yahia Maouchi