Une vie au service de la patrie

 

Il est des hommes dont la vie se confond avec celle de la mère patrie. Et celle du défunt

moudjahid Ahmed Gaid Salah l’illustre parfaitement. Des maquis De l’ALN à l’édification

d’une Armée populaire nationale, forte et garante de la Sécurité nationale, feu Ahmed Gaïd

Salah, a laissé des empreintes indélébiles sur le Fronton de la mémoire nationale. C’est

pourquoi le siège de l’état-major de l’Armée nationale populaire (ANP), baptisé mardi à son

nom, lors d’une cérémonie au ministère de la Défense nationale, présidée par le président

de la République, Abdelmadjid Tebboune, empoignera à jamais sur les sacrifices consentis.

Gaïd Salah est décédé le 23 décembre dernier des suites d’une crise cardiaque à l’âge de

79 ans.

Ferhat Zafane