Un parti espagnol d’extrême droite appelle à interdire les visas aux Algériens

Un parti espagnol d’extrême droite appelle à interdire les visas aux Algériens

Vox, un parti espagnol d’extrême droite, a abordé, une fois de plus, son sujet de prédilection, à savoir l’immigration. Lors d’une séance plénière du parlement espagnol, tenue hier jeudi,  cette formation politique a proposé de sanctionner l’Algérie, le Maroc et la Mauritanie.

Ce n’est pas tout. Vox a également demandé que les visas ne soient plus octroyés aux ressortissants des trois pays qu’il accuse d’être à l’origine d’une « invasion migratoire ».

Au parlement espagnol, la proposition du parti d’extrême droite a été critiquée par tous les autres groupes. Si le PSOE (socialiste) a souligné l’intérêt que portent l’Espagne et l’Union européenne à l’Afrique du Nord, le MDYC et Caballas ont rappelé à Vox que la majorité des immigrants clandestins est originaire du continent américain. Elle passe, donc, par les aéroports de la péninsule Ibérique.

Mais le porte-parole de Vox n’en avait que faire de ces rappels. Il a enfoncé le clou en indiquant clairement qu’il préférait cette immigration latino-américaine à celle maghrébine et / ou africaine. Car, a-t-il ajouté, il s’agit d’une immigration en provenance de « pays de culture opposée » à celle espagnole.

Par ailleurs, le Parti populaire (droite) a regretté la proposition du parti d’extrême droite qui « dénote de l’ignorance de Vox des relations internationales ».

Skander Boutaiba