Un mois après l’explosion du port de Beyrouth : Le bilan grimpe à 190 morts

Un mois après l’explosion du port de Beyrouth : Le bilan grimpe à 190 morts

 

Alors que plusieurs responsables sécuritaires  du port de Beyrouth ont ainsi été arrêtés dans le cadre de l’enquête  concernant l’affaire de l’explosion du port de Beyrouth, les autorités libanaises continuent de comptabiliser les morts presqu’un mois après que ce soit produit ce tragique événement. Ainsi, un nouveau bilan fait état de 190 morts, dont on ne précise pas s’il est définitif ou non, fait également état de 6 500 blessés et de 3 personnes toujours portées disparues, selon un rapport publié par la Présidence du Conseil des Ministres.

Les domiciles de près de personnes 300 000 personnes ont été plus ou moins gravement endommagés dans cette explosion. La piste d’une explosion accidentelle, le 4 août 2020, de 2750 tonnes de nitrate d’ammonium à l’intérieur d’un entrepôt du port de Beyrouth, saisies en 2014 à bord d’un navire poubelle, le Rhosus battant pavillon moldave, est pour le moment privilégiée par les autorités libanaises. Cette explosion équivaudrait à celle de 600 tonnes de TNT ou encore à un tremblement de terre de 3.3 sur l’échelle de Richter.

Elle aurait ainsi causé un cratère de 110 mètres de long sur 43 mètres de profondeur, indique, le dimanche 9 août, une source sécuritaire citant les propos d’experts français présents sur place. Pour rappel, les dégâts seraient estimés entre 10 milliards à 15 milliards de dollars.

Rabah Kourougli