Un militant anticolonialiste et ancien combattant écrit à Macron : « Le rapport de Stora est décevant ! »

Un militant anticolonialiste et ancien combattant écrit à Macron : « Le rapport de Stora est décevant ! »

Henri Pouillot, qui se présente comme ancien combattant et militant anticolonialiste, a très sévèrement remis en cause et critiqué le rapport Stora sur le colonialisme français perpétré en Algérie, dans une lettre-brûlot adressée au président français Emanuel  Macron.

« Je considère que ce rapport minimise complètement l’ampleur des crimes commis tant pendant la période coloniale que pendant la Guerre de Libération de l’Algérie », écrit en effet d’entrée de jeu l’auteur de cette lettre, appelée sans doute à faire date. Il y poursuit, touchant du doigt des questions passées à la trappe par l’auteur de ce très discutable rapport.

« Par rapport aux archives, il est scandaleux, malgré les engagements que vous aviez pris lors de votre déplacement chez Josette Audin (en septembre 2018) de favoriser leur accès, que des décrets très récents, restreignent considérablement, de fait, leur consultation.

Mais la reconnaissance et la condamnation des crimes contre l’humanité, crimes d’état, crimes de guerre comme la torture, les viols, les crevettes Bigeard, les exécutions sommaires, l’utilisation du gaz Vx et Sarin, les villages rasés au Napalm, les camps d’internement (pudiquement appelés camps de regroupement), les essais nucléaires du Sahara, le massacre de centaines d’Algériens à Paris le 17 octobre 1961, la répression criminelle au métro Charonne du 8 février 1962 … commis au nom de la France, et la désignation des responsabilités doivent être très claire ».

Il est même question de suppression des visas entre les deux pays afin que Paris en finisse avec ses professions de foi, passe enfin à l’acte ; et cesse de développer des propos creux, grandiloquents mais sans lendemain ».

« Mais, un geste très fort, des plus logiques, compte-tenus des liens très nombreux entre familles éclatées entre les deux rives de la Méditerranée, serait de supprimer les visas entre les deux pays, que la circulation y soit libre entre tous les citoyens Algériens et Français.

Ce serait très certainement la meilleure façon d’améliorer les rapports franco-algériens, une manière très humaine. Alors, Monsieur le Président, vous qui avez reconnu chez votre prédécesseur son rôle important pour que la « France assume son rôle historique de conscience universelle » ne croyez-vous pas urgent de traduire dans les faits vos engagements de candidat ? » ainsi se termine cette lettre qui, en effet, fera certainement date….

A.O