Un communiqué d’annonce parle de 8 autres cibles au Golan et en Syrie : Frappes sionistes contre L’Iran

Un communiqué d’annonce parle de 8 autres cibles au Golan et en Syrie : Frappes sionistes contre L’Iran

L’armée sioniste a, pour tenter de justifier ses actes belliqueux et illégaux, a   déclaré que les frappes aériennes tôt mercredi 18 novembre, qui ont traversé une ligne de cibles iraniennes et syriennes, ont répondu aux bombes qui ont été placées sur le Golan israélien depuis la Syrie et désamorcées mardi.

A en croire e même communiqué, Les avions de combat ont frappé des dépôts d’armes, des postes de commandement, des postes militaires et des batteries de missiles anti-aériens iraniens des forces Al Qods.

Les cibles comprenaient également un complexe militaire iranien utilisé par de hauts fonctionnaires, un poste de commandement de la Division 7 de l’armée syrienne et des missiles sol-air mobiles.

L’agence de presse officielle syrienne SANA a rapporté que les défenses aériennes syriennes avaient intercepté «l’agression israélienne» dans le sud du pays depuis le Golan et abattu un certain nombre de missiles.

Au moins trois militaires ont été tués et un blessé dans les attaques. Ils n’ont pas été identifiés comme syriens ou iraniens

L’entité sioniste confirme rarement ses frappes aériennes sur la Syrie. Cependant, le porte-parole de cette armée d’occupation a cette fois publié une déclaration détaillée mercredi matin.

Il a déclaré que les bombes désamorcées sur le Golan israélien mardi ont été placées près de la barrière frontalière syrienne il y a quelques semaines par une équipe syrienne locale agissant sous les ordres du commandement iranien des forces al Qods.

L’opération a été suivie de près par des patrouilles israéliennes et des drones de reconnaissance. L’Iran, qui n’a pas pour habitude de se lasser faire passivement, devrait répliquer avec force à cette agression caractérisée. A suivre, donc.

LA PATRIE NEWES