Tunisie : Violents heurts dans la nuit de dimanche à lundi

Tunisie : Violents heurts dans la nuit de dimanche à lundi

Nouvelle nuit d’affrontements en Tunisie. Des manifestants ont affronté les forces de l’ordre, dimanche 17 janvier au soir, dans plusieurs villes du pays et ce malgré un confinement sanitaire en vigueur, plusieurs jours après l’anniversaire de la révolution tunisienne. « S’il y avait quelqu’un pour juger nos abrutis de politiciens… Ces délinquants ne sont que le résultat de leur échec ! », peste Abdelmonem, un serveur de café.

Des dizaines de jeunes, en majorité des mineurs âgés de 14 à 17 ans, ont été arrêtés après des heurts ces trois derniers jours, a indiqué dimanche à l’AFP Khaled Hayouni, porte-parole du ministère de l’Intérieur.

Si l’anniversaire de la révolution tunisienne a été étouffé par un confinement général de quatre jours qui s’achève dimanche pour tenter d’endiguer une flambée de cas de Covid-19, il n’a toutefois pas empêché les troubles, dont les motifs exacts ne sont pas connus.

Ces heurts interviennent dans un contexte d’instabilité politique et de dégradation de la situation sociale en Tunisie.

« Rentrez chez vous ! », lance avec un haut-parleur l’un des gendarmes, au moment où les forces de sécurité tiraient massivement des gaz lacrymogènes pour disperser les groupes présents. Ces derniers jours, des heurts ont eu lieu dans plusieurs quartiers populaires notamment à Tunis, Bizerte, Menzel Bourguiba (nord), Sousse et Nabeul (est), Kasserine et Siliana (nord-ouest), selon des correspondants de l’AFP et des vidéos publiées sur Internet par des habitants.

A.O