Transport routier inter-wilayas : reprise progressive dès vendredi

Transport routier inter-wilayas : reprise progressive dès vendredi

Enfin, tant attendu depuis le début de la crise sanitaire, le transport routier inter-wilayas, reprendra progressivement dés ce 1er janvier 2021, suite à une décision prise dans ce  sens par le premier ministre, Abdelaziz Djerad, « en application des instructions du Président de la République et suite aux consultations avec le comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie du Coronavirus et l’autorité sanitaire ».

« Cette reprise concernera le transport inter-wilayas par train, par autocars et par taxis, avec la limitation du nombre de voyageurs à 50 % des capacités pour les bus et autocars, 5 personnes pour les véhicules à 9 places et 4 personnes pour les véhicules à 7 places » indique un communiqué des services du Premier ministre.

Elle se fera en «multipliant les dessertes», afin d’assurer le strict respect des mesures barrières et en augmentant l’offre de transport sécurisée, à travers les protocoles sanitaires spécifiques élaborés pour chaque mode de transport et adoptés par le comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie du Coronavirus.

Quant à la reprise des modes de transport du métro et du transport par câble (téléphérique), elle se fera, dans «une seconde étape», en fonction de l’évolution de la situation épidémiologique, selon le communiqué.

La reprise progressive et contrôlée des activités de transport sera autorisée «sous réserve que les protocoles sanitaires soient scrupuleusement respectés avec la sensibilisation des voyageurs sur le strict respect des règles de prévention et l’implication des partenaires sociaux et des représentants des transporteurs sur la sensibilisation, la responsabilisation et le signalement des manquements».

En outre, le Premier ministre a décidé la continuité des services aériens de transport public de passagers sur le réseau domestique concernant la totalité des dessertes de et vers les wilayas du sud du pays et 50% des vols desservant celles du nord du pays, avec la mise en œuvre et du strict respect des protocoles sanitaires spécifiques aux aéroports et à bord des aéronefs.

 M.M.H