Trahisons, assassinats et mises à l’écart….Que se passe-t-il au palais royal de Rabat ? 

 Dans les médias on ne parle ces derniers temps que d’une éventuelle « intronisation » aux commandes du royaume chérifien,  avant même l’âge  de la majorité, de Moulay El Hassan, 17 ans, actuel prince héritier du Maroc qui pourrait prématurément accéder au pouvoir du fait d’une santé de son père, le roi Mohammed VI, qui ne serait pas des meilleures.

« L’état de santé du roi du Maroc, Mohammed VI, suscite de nouveau des interrogations dans le royaume chérifien. Le souverain est réapparu après une absence de plus de trois mois. Mohammed VI n’affichait pas la grande forme. Il n’arrivait presque pas à lire le texte qu’il avait devant les yeux lors de son discours officiel à l’occasion de la Fête du Trône, célébrée le 29 juillet », rappelle-t-on en effet.

Dans les coulisses du Palais Royal de Rabat, ce n’est pas seulement, la « succession » qui se « trame ».  En effet, selon certains médias qui rapportent l’info, le prince marocain Moulay Rachid ben El Hassan,  le fils cadet du roi Hassan II et le frère du roi Mohammed V, aurait tout bonnement « orchestré » l’assassinat de son neveu, Moulay El Hassan, 17 ans, actuel prince héritier du Maroc.  Son chauffeur personnel aurait été d’ailleurs « retrouvé » dans ses appartements, mort  de deux balles dans la tête. Le même sort a été réservé au Colonel Youcef El Adadi, directeur du secrétariat principal au palais royal de Rabat.

اCette « guerre de succession » qui ne dit pas son nom, considérée comme étant un « séisme » politique au Maroc a donné lieu à des appréhensions  au sein, d’abord du Palais royal, puis au sein de la famille royale marocaine. Le prince Rachid ben El Hassan, aurait été même écarté de « tout poste de responsabilités officielle » au sein du Royaume selon des médias espagnols affirmant d’autre part que le  Maroc aurait saisi officiellement l’Espagne pour « l’extradition » du politologue journaliste Abdelhalim El Merabet, qui serait selon la thèse marocaine, derrière la divulgation des ficelles du complot.   Mais, le « futur » roi du Maroc pourrait bien compter sur un des fidèles de Mohamed V : Son conseiller, le juif marocain André Azoulay qui « fait tout » pour protéger le prince héritier du moins jusqu’à « boucler » ses dix-huit ans.

Il aurait dans ce cadre convoqué une « réunion d’urgence»  au Palais regroupant le chef du gouvernement marocain, le commandant de l’armé marocaine ainsi que le premier responsable des services secrets marocains.  Il fera assurément encore « plus chaud » au Maroc durant les jours à venir. Attendons pour voir…..