Tourisme en Algérie : Adoption d’un ʺplan Marshallʺ

Tourisme en Algérie : Adoption d’un ʺplan Marshallʺ

Conséquence directe des effets négatifs de la pandémie de Covid-19, le secteur touristique en Algérie a subi de lourdes pertes notamment financières toutes branches confondues, c’est pourquoi, les responsables du département ministériel du tourisme, de l’artisanat et du travail familial s’activent à prendre  les choses en main pour redresser la barre et accompagner les professionnels dans leurs efforts pour remédier à cette mauvaise passe que traverse le tourisme dans notre pays.

Dans ce sens, le ministre du Tourisme, de l’Artisanat et du Travail familial, Mohamed Hamidou, a révélé qu’un ʺplan type Marshallʺ a été adopté pour développer le tourisme algérien afin de sortir de la crise actuelle».

S’agissant du premier bilan des activités  de son secteur ; le ministre a constaté qu’il existe une  stagnation presque complète, qui a entraîné d’énormes pertes et dommages économiques et sociaux, à la fois pour les agences de tourisme et les voyageurs et les propriétaires d’établissements touristiques et hôteliers, ainsi que pour tous les services liés à ce secteur, en particulier le secteur des transports avec toutes ses composantes.

Le ministre du Tourisme a ajouté que, afin d’accélérer le processus de reprise économique, plusieurs accords ont été conclus entre les acteurs du secteur du tourisme et du secteur des transports pour surmonter les effets de cette pandémie afin de préserver les capacités des institutions économiques du spectre de l’effondrement et de la faillite.

Outre la préservation des emplois et leur permanence, d’une part et l’envol du tourisme national et étranger d’autre part, les futures actions  porteront principalement sur le développement du tourisme domestique.

Dans ce cadre, la promotion du tourisme et le développement des services touristiques figurent parmi les défis les plus importants pour le ministre pour faire du tourisme algérien une ressource économique non négligeable pour le pays.

 

Rabah Kourougli