Toufik Hakkar, P-DG du Groupe Sonatrach: « Nous avons organisé plus de 3000 réunions par visioconférence »

Toufik Hakkar, P-DG du Groupe Sonatrach,

« Nous avons organisé plus de 3000 réunions par visioconférence »

De notre envoyé spécial à In Amenas Yahia Maouchi

En dépit des impacts énormes de la Covid19 sur l’économie mondiale, le Groupe Sonatrach a su gérer cette situation sur tous les plans. Ainsi selon le P-DG du Groupe Sonatrach, Toufik Hakkar, les activités de la société qu’il dirige n’ont pas été affectées. « Malgré l’effectif réduit avec lequel nous travaillons aujourd’hui, soit 35%, nos activités n’ont pas été affectées. Mieux encore, cette situation nous a incités à avoir recours à de nouvelles technologies, telle la technique de la visioconférence.

Ainsi, grâce à cette technique nous sommes arrivés à signer 5 contrats avec nos différents partenaires. Le travaille n’a jamais cessé au sein de Sonatrach, et nous sommes en train de préparer la période post-coronavirus, pour parapher plusieurs contrats dans les différentes activités de notre société telle la prospection, l’exploration, la pétrochimie et les services.

Je profite de cette occasion pour saluer tous les travailleurs de Sonatrach qui ont consenti des efforts énormes en dépit de la pandémie » se félicite le PDG.

Profitant de cette occasion, le premier responsable de Sonatrach a rappelé que les capacités de raffinage de l’Algérie seront revues à la hausse, pour faire face à la dépendance de l’importation. « À cet effet, nous avons décidé le lancement de la réalisation de quelques projets d’envergure, telle que la future raffinerie de Hassi Messaoud avec une production de 5 millions t/an.

Les travaux de réalisation de ce projet sont prévus pour l’année prochaine.  L’objectif de ce grand projet, est la satisfaction de la demande de toute la région du Sud. D’autres projets seront lancés également d’ici deux ans, comme la réalisation de deux autres raffineries.

Pour le secteur pétrochimique, nous avons un grand projet en partenariat avec Total au niveau d’Arzew qui comprend une usine de déshydrogénation de propane (PDH) et une unité de production de polypropylène (PP). Il y a aussi un autre projet avec le partenaire turc, mais sur son sol, en plus d’autres qui sont en cours d’étude à Skikda pour 6 milliards de dollars.

Pour le même montant il y a un autre projet pour la production du méthanol, qui est en cours d’étude avec des partenaires étrangers. Un troisième projet qui relève du ministère de l’industrie, celui d’Asmidal, pour l’extraction et l’exploitation de phosphate.

Le montant de ce projet dépasse également les 6milliards de dollars. Ce projet est en cours de construction et nous allons choisir notre partenaire avant la fin de l’année » a tenu à nous préciser Toufik Hakkar lors d’un point de presse qui a sanctionné sa visite de travail et d’inspection à In Amenas. Enfin, fidèle à ses engagements envers les citoyens, Sonatrach a organisé une opération de dons pour l’hôpital d’In Amenas ainsi que des dons au profit de la société civile, en présence du directeur de la santé et de la population et de la directrice de l’hôpital de In Amenas.

LIRE AUSSI:

https://www.lapatrienews.com/le-pdg-de-sonatrach-depuis-in-amenas-la-sante-de-nos-employes-est-une-ligne-rouge/