Timimoun : Une station d’épuration pour protéger les eaux souterraines

Timimoun : Une station d’épuration pour protéger les eaux souterraines

Rien ne se perd, tout se transforme. Cette maxime trouve terrain d’application chez le ministre délégué chargé de l’Environnement saharien, Hamza Al Sid  Cheikh.

En visite d’inspection ce vendredi 15 janvier dans la région de Timimoun ; il a été explicite   en mettant l’accent, sur l’importance du projet de station de traitement et d’épuration des eaux usées, celle-ci en cours pour la protection de l’Oasis du Gourara et le renforcement de l’irrigation agricole.

Le ministre délégué  a estimé que «les eaux traitées de cette station pourront aussi être exploitées dans les activités des micro-entreprises environnementales et agricoles de jeunes, susceptibles d’être créées au niveau des périmètres agricoles avoisinants sur différents programmes, pour la préservation de l’environnement et la lutte contre la pollution», soulignant que «cette STEP aura, une fois en exploitation, un impact positif sur la région dans les domaines environnemental et socioéconomique.»

La STEP est en chantier. Le taux d’avancement est de  95%. Ce projet a été accordé la wilaya d’Adrar dans la cadre du programme sectoriel de développement, couvre les besoins d’une population de 43.000 habitants.

Le projet vise à la fois la protection des nappes hydriques souterraines et de l’Environnement, l’amélioration du cadre de vie des citoyens, la lutte contre les mauvaises odeurs, la prolifération de moustiques et les maladies à transmission hydrique, en plus de la création d’emplois.

Yacine Bouali