Tétanisé par ses multiples revers,  Zetchi se noie dans un verre d’eau !

Tétanisé par ses multiples revers,  Zetchi se noie dans un verre d’eau !

C’est curieux comme un malheur n’arrive jamais seul !  Et le président de la Fédération de football, Kheirredine Zetchi, en est la parfaite illustration. En effet, zappé, l’on se rappelle, de la cérémonie de remise de médailles  aux  champions d’Afrique, tout droit rentrés d’Egypte, la coupe en trophée, le locataire du siège sis à  Dely-Brahim fait encore face à d’innombrables revers …Et il semble s’en accommoder ! Cette fois-ci, c’est le président de l’Observatoire national du sport, organe consultatif relevant du MJS, Mokhtar Boudina, qui a affirmé que la démarche initiée par la FAF de recourir à une consultation écrite pour se prononcer sur l’avenir de la saison 2019-2020 « n’avait pas de base sur le plan réglementaire ».

il faut dire que c’est la deuxième fois que la FAF est mise en garde pour avoir décidé de prendre des décisions non conformes à ses propres statuts, ce qui est grave ! Le MJS avait qualifié la décision de la FAF de recourir à une AG extraordinaire pour trancher la fin de l’actuel championnat « d’invention sur le plan réglementaire ».

A ce propos, le président de l’ONS, a affirmé que « cette consultation écrite n’a pas de base sur le plan réglementaire, du moment qu’elle n’est pas prévue par les statuts. Autrement dit, elle ne peut pas avoir la force de l’assemblée générale, ni la force de la réglementation.

La démarche de la FAF est une inspiration pour élargir la discussion et demander l’avis de certains membres de l’AG pour essayer d’avoir le consensus le plus large possible.

Autrement dit, sur le plan règlementaire ce que veut Zetchi, c’est contourner la réglementation pour asseoir une base de fidèles dont il pourrait solliciter le soutien le moment voulu.

Nous reviendrons sur ce sujet autant de fois qu’il le faudra. Le football algérien ne peut s’accommoder de direction plus soucieuse de soigner son aura que d’entrevoir le meilleur plan pour accrocher sur le maillot des Fennecs une  troisième étoile.

Ferhat Zafane