Téléphonie mobile : Djezzy, Ooredoo et Mobilis sanctionnés financièrement

Téléphonie mobile : Djezzy, Ooredoo et Mobilis sanctionnés financièrement

L’Autorité de régulation de la Poste et des Communications électroniques (ARPCE) a prononcé des sanctions financières contre les trois opérateurs de téléphonie mobile activant en Algérie.

Suite à une opération de contrôle et d’évaluation menée du 16 février au 12 mars 2020 dans cinq wilayas (Adrar, Blida, Constantine, Djelfa et Tlemcen), l’ARPCE a mis en demeure ATM (Mobilis), OTA (Djezzy) et WTA (Ooredoo), début mai, afin de « se conformer aux exigences de couverture et de qualité de service de leurs réseaux 4G », indique-t-elle ce mercredi dans un communiqué.

« Suite à cette mise en demeure, et compte tenu de l’allègement des conditions de confinement, l’Autorité de régulation a mené du 16 au 25 août 2020, dans les cinq wilayas suscitées, une opération d’audit afin d’évaluer le niveau de prise en charge des manquements enregistrés en matière de couverture et de qualité de services », ajoute le communiqué.

Sur la base de cet audit, l’ARPCE a décidé des sanctions pécuniaires pour un montant global de 172 519 352,85 DA contre les trois opérateurs.

Plus en détails, Mobilis a écopé d’une sanction de l’ordre de 63 918 956,02 DA. De leur côté, Ooredoo et Djezzy devront s’acquitter de deux sanctions dont les montants s’élèvent respectivement à 26 019 444,45 DA et 82 580 952,38 DA, conclut le communiqué.

Nacereddine Benkharef