Tebboune : «  la nouvelle constitution répond aux aspirations du peuple »

 

Abdelmadjid Tebboune : «  la nouvelle constitution répond aux aspirations du peuple »

Dans un message aux participants au Colloque international, organisé sous le thème de « La Constitution au service du citoyen: grands axes de l’amendement constitutionnel », lu en son nom par son Conseiller chargé des affaires juridiques et judiciaires, Boualem Boualem, le président Abdelmadjid Tebboune a indiqué  lundi  que le projet d’amendement de la Constitution, soumis à référendum populaire le 1er novembre prochain, « participe des exigences d’édification d’un Etat moderne » et « répond aux aspirations du peuple à l’exercice de la véritable démocratie ».

Le projet d’amendement de la Constitution « participe des exigences d’édification d’un Etat moderne et répond aux revendications du Hirak populaire béni et aux aspirations du peuple à l’exercice de la véritable démocratie », a souligné le président Tebboune dans un message aux participants au Colloque international, organisé sous le thème de « La Constitution au service du citoyen: grands axes de l’amendement constitutionnel », lu en son nom par son Conseiller chargé des affaires juridiques et judiciaires, Boualem Boualem.

« C’est à ce titre que j’ai tenu à soumettre au peuple souverain dans sa décision ce document capital pour l’édification de la nouvelle Algérie, qui doit reposer sur les fondements de la démocratie et de la bonne gouvernance et opérer une rupture avec les pratiques du passé », a-t-il précisé.

L’amendement constitutionnelle « est une étape cruciale dans le cadre de la concrétisation de mon engagement à parachever la satisfaction des revendications exprimées par le peuple à travers le Hirak populaire béni et authentique, ainsi que des promesses auxquelles je m’étais engagé devant le peuple et que j’ai commencé à réaliser avec une sincère volonté selon une vision stratégique claire qui en appelle au pragmatisme de tout un chacun », a soutenu le Président Tebboune.

Rappelant son engagement devant le peuple d’ouvrer à l’édification d’une nouvelle Algérie, le président de la République a indiqué que l’amendement de la Constitution, qui est la Loi fondamentale de l’Etat et le socle indispensable à l’édification d’une nouvelle République, s’inscrit dans le cadre de cette démarche ».

Afin que ce projet soit « consensuel », il a été soumis à enrichissement et débat à « grande échelle », en permettant à diverses composantes de la société, aux institutions, aux partis politiques et aux acteurs de la société civile d’en discuter « pendant plus de quatre mois, malgré la crise sanitaire induite par l’épidémie de Coronavirus dans notre pays et dans le monde », a fait observer le Président Tebboune.

Ferhat Zafane ( APS)