STAB : L’Algérien Toufik Hammoum réélu président

11e réunion du Conseil consultatif scientifique et technique de la convention de l’Unesco

L’Algérien Toufik Hammoum réélu président

A l’issue de la 11ème réunion du Conseil consultatif scientifique et technique (STAB) de la convention de l’Unesco pour la protection du patrimoine culturel subaquatique, qui s’est tenue par la technologie de la communication visuelle à distance, les 14 et 15 septembre, l’archéologue algérien, Toufik Hammoum, a été élu à l’unanimité pour un second mandat en tant que président du STAB.

Ce renouvellement de confiance à l’ancien directeur du Centre national de recherche en archéologie (CNRA) témoigne des compétences qui lui sont reconnues par ses pairs et viendra sans doute le conforter dans cette nouvelle mission qui lui est confiée, à savoir continuer à « accompagner les projets de valorisation et de protection du patrimoine culturel subaquatique dans les pays membres de la convention de l’Unesco de 2001 ».

La ministre de la Culture et des Arts, Malika Bendouda, qui a accueilli avec beaucoup de satisfaction cette réélection n’a pas manqué de réitérer son plein soutien à ce conseil, précisant que son département « ne ménage aucun effort pour la protection et la valorisation du patrimoine culturel », tout en rappelant que « le patrimoine est une des principales préoccupations de l’Etat dans le champ culturel ».

Pour rappel, la Convention sur la protection du patrimoine culturel subaquatique a été adoptée en 2001. L’Algérie a rejoint en 2015 la soixantaine de pays qui ont ratifié cette convention qui se veut un « instrument juridique de lutte contre les pillages, la destruction et l’exploitation commerciale du patrimoine subaquatique au niveau international ».

Lamia B.