Soupçons de corruption dans l’attribution du Mondial 2022 au Qatar

Soupçons de corruption dans l’attribution du Mondial 2022 au Qatar

 Sarkozy, pas si innocent que ça !

Les investigations du PNF sur l’attribution litigieuse de la Coupe du monde 2022 au Qatar avancent avec fracas.

Pour la deuxième fois , Michel Platini a été placé en garde à vue « technique » pour être auditionné comme témoin.

Pour rappel, l’enquête a été ouverte pour « corruption privée », « association de malfaiteurs », « trafic d’influence et recel de trafic d’influence ».

Un dîner est au centre de toutes les attentions des enquêteurs. Quant à l’ ex président francais, Nicolas Sarkozy, la suite des investigations du PNF, qu’il est loin d’ être innocent. Selon des médsias de l’Hexagone, tres certainement au fait des dessous de cette affaire, les inestigations s’orientent  vers les intérêts personnels de Nicolas Sarkozy.

Après son départ de l’Élysée, il a été aidé par le Qatar dans ses affaires. Selon des documents consultés pas Mediapart, il a aussi été missionné comme avocat par les groupes d’Arnaud Lagardère et Sébastien Bazin, qui auraient bénéficié de son activisme en faveur du Mondial qatari.

Il faut savoir que  Michel Platini, Nicolas Sarkozy, le prince héritier du Qatar, un ministre qatari et Claude Guéant s’étaient rejoints à l’Elysée pour déjeuner en novembre 2010. Cette réunion est au cœur de l’enquête du Parquet National Financier (PNF) sur l’attribution de la Coupe du monde 2022.

Ce n’est pas tout.  Plusieurs personnalités s’étaient retrouvées autour d’un déjeuner au palais de l’Elysée en 2010.

Coincidences troublantes

Président de l’UEFA à l’époque, Michel Platini avait été reçu par le président de la République, Nicolas Sarkozy, en compagnie de Tamin Ben Hamad al-Thani, prince héritier du Qatar (aujourd’hui émir), du cheikh Hamad Ben Jassem, alors Premier ministre et ministre des Affaires étrangères du Qatar et, enfin, l’ex-secrétaire général de l’Elysée Claude Guéant.  Et Comme l’avaient révélé France Football et Le Monde, ces convives ont partagé ce déjeuner le 23 novembre 2010, soit deux semaines seulement avant la date du vote exécutif d’attribution par la FIFA de la Coupe du monde 2022…