Soudan : nouvel accord de paix entre le Gouvernement et des factions rebelles  

Soudan : nouvel accord de paix entre le Gouvernement et des factions rebelles  

Les Soudanais qui s’entretuaient depuis prés de vingt ans, sont enfin parvenus à un accord de paix. En effet, les représentants du gouvernement soudanais et du Front révolutionnaire soudanais, qui regroupe quatre mouvements de guérilla, ont « paraphé l’accord visant à mettre fin à dix-sept ans de guerre civile », rapportent des médias ce dimanche.

« Le Premier ministre soudanais, Abdallah Hamdok, le président du Soudan du Sud, Salva Kiir, ainsi que plusieurs délégations étrangères sont attendus pour la signature officielle, (demain) lundi, avec le FRS », précise-t-on de même source.

Cette coalition est constituée de mouvements ayant combattu au Darfour (ouest) ainsi que dans les Etats du Kordofan du Sud et du Nil bleu. L’accord stipule que les mouvements armés devront, à terme, être démantelés et leurs combattants rejoindre l’armée régulière, qui sera réorganisée pour être représentative de toutes les composantes du peuple soudanais. Deux groupes ne signeront toutefois pas lundi : le Mouvement de libération du Soudan (MLS) d’Abdelwahid al-Nour et le Mouvement populaire de libération du Soudan-Nord (SPLA-N) d’Abdelaziz al-Hilu.

Les représentants des différentes parties ont d’ores et déjà apposé à Juba leurs initiales sur les huit protocoles constituant l’accord de paix, notamment sur la sécurité, le partage des richesses, du pouvoir et la question du retour des réfugiés.

Les négociations pour la paix, priorité gouvernement soudanais après la chute en avril 2019 d’Omar el-Béchir, devront aboutir au démantèlement des milices et leurs combattants devront rejoindre l’armée régulière, représentative de toutes les composantes du peuple soudanais.

M.M.H