Soudan: découverte d’un charnier contenant les corps de 28 officiers

Soudan: découverte d’un charnier contenant les corps de 28 officiers

Le bureau du procureur de la République du  Soudan a annoncé, selon des médias, «  la découverte à Oum Dourman d’une fosse commune indiquant  qu’elle contenait probablement les corps de 28 officiers qui ont été  assassinés et enterrés là-bas en 1990 »

« Le parquet a confirmé aux  familles des victimes que  de tels crimes ne passeront pas sans un procès  équitable », précise à ce propos l’agence de presse soudanaise (Suna). «Il aura fallu trois semaines et la participation de 22 experts de  différents services pour la localiser. Des opérations sont en cours pour  exhumer les corps et des médecins procèdent à des tests pour les  identifier», a ajouté dans un communiqué le procureur, Tagelsirr El Hebr. Il s’agit du second charnier découvert depuis la chute de Omar El-bachir, qui avait dirigé le pays durant 30 ans.

A la mi-juin, déjà, une fosse commune renfermant les corps de dizaines de soldats, exécutés en 1998 alors qu’ils tentaient de déserter, avait été mis au jour par la commission chargée d’enquêter sur les meurtres commis dans le camp militaire d’Ailefoun, au sud-est de Khartoum.

Pour rappel, en avril 1998, plusieurs dizaines de jeunes conscrits avaient été tués en tentant de s’échapper du camp d’Ailefoum où se déroulait leur formation, afin de rejoindre leurs familles à l’occasion d’une fête religieuse. Rejetant les accusations qui leur étaient adressées, les autorités  soudanaises d’alors avaient affirmé que les jeunes soldats étaient morts  noyés dans le Nil Bleu.

Farid Houali