Sonatrach : 50 ans des acquis et des défis

Sonatrach : 50 ans des acquis et des défis

La décision de nationalisation historique prise par le défunt Houari Boumediene, le 24 février 1971, a sonné le tocsin pour les derniers restes de la colonisation française en Algérie, et a ouvert la voie au recouvrement définitif de sa souveraineté sur l’ensemble de ses richesses de son sous-sol, et d’étendre sa pleine souveraineté sur ses richesses.

Une chose qui a permis également la naissance d’une authentique industrie pétrolière et gazière, encadrée par de pures mains algériennes et sous les auspices d’une jeune institution nationale appelée «Sonatrach», qui a imposé sa présence sur la scène économique interne et externe et a ainsi gagné le respect et l’appréciation des différents acteurs dans le secteur des hydrocarbures, devenant ainsi un véritable exemple à imiter et une source de fierté pour la nation algérienne.

Tout au long de cinquante 50 ans, des femmes et des hommes ont bâti le Groupe Sonatrach, devenu aujourd’hui, un édifice économique et un repère industriel qui fait la fierté de l’Algérie.

Yahia Maouchi