Son agression contre El Guerguerat vire à la débâcle : les grosses pertes de l’armée marocaine éclatent au grand jour

Son agression contre El Guerguerat vire à la débâcle : les grosses pertes de l’armée marocaine éclatent au grand jour

Les dirigeants marocains ont beau imposer un blackout total sur les décès et les pertes qu’essuie son armée d’occupation au quotidien, la vérité, humiliante pour le Makhzen, a fini par éclater au grand jour.

Des témoins oculaires forts de photos satellites imparables, annoncent qu’en date du 29 passé, aux environs de 13 heures, la caserne militaire dénommé « Tersio », située dans la ville d’El Ayoun occupée, a reçu la visite de trois grosses ambulances pouvant abriter jusqu’à une vingtaine de personnes. Renseignements pris, cette base militaire semble avoir été transformée la hâte, et dans le plus grand secret, en un hôpital militaire.

Un va-et-vient incessant est par ailleurs observé chez du personnel médical, ce qui donne un aperçu sur l’ampleur des pertes essuyées. Preuve en est que les mêmes sources ajoutent que plusieurs engins blindés, gravement touchés par les tirs d’artillerie de l’armée populaire de libération du Sahara Occidental sont discrètement tractés en vue d’être dégagés du champ de bataille et placé loin des regards indiscrets.

Ces révélations étaient somme toute attendues. L’ambassadeur de la RASD à Alger Abdelkader Taleb Omar,, dans un entretien qu’il nous avait accordé en exclusive, avait indiqué que les positions immobiles de l’armée d’occupation marocaine le long du mur de la honte  les transformaient en des cibles très faciles à atteindre. Said Ayachi, président du CNASPS, dans une autre déclaration à La Patrie News, avait rappelé qu’au moment de la conclusion du cessez-le-feu, en 1991, l’armée sahraouie était largement victorieuse.

Mieux, passée cette première phase de harcèlement, celle de l’affrontement directe mettra à nue l’impréparation de l’armée d’occupation marocaine, commandée par des officiers corrompus, trafiquants de drogue et incompétents.

Ali Oussi

 

 

https://12octobre.net/%D8%AA%D8%AD%D9%82%D9%8A%D9%82%D8%A7%D8%AA/7828/