Sommé par le président, le ministre des Ressources en eau passe à l’offensive

Sommé par le président, le ministre des Ressources en eau passe à l’offensive

Arezki Berraki, ministre des Ressources en eau, a opéré un vaste mouvement dans son secteur, mettant fin aux fonctions de pas moins de 26 directeur locaux de l’Algérienne des eaux (ADE).

Dans un communiqué publié mercredi soir, le ministère des Ressources en eau a motivé sa décision par les lacunes importantes constatées suite à une vaste opération d’inspection et d’évaluation, notamment s’agissant des perturbations enregistrées durant le jour de l’aïd al-Adha.

Cette opération a permis d’ailleurs de mettre le doigt  « là où ça fait mal ».

Des lacunes majeures dans la gestion du service publique de l’eau ont été relevées, affirme le communiqué.

Pour palier à ses problèmes, une première décision a été prise par le département de Berraki. Elle concerne la sollicitation des services de 300 micro-entreprises à travers le pays afin de soutenir le travail de l’Algérienne des eaux contre les fuites.

Lesdites micro-entreprises auront pour deuxième tâche de contribuer à l’installation des compteurs d’eau suite à un accord entre le ministère délégué auprès du Premier ministre chargé des micro-entreprises, l’Agence nationale de soutien à l’emploi des jeunes (Ansej) et l’Algérienne des eaux, ajoute la même source.

Enfin, l’ADE a annoncé une campagne de recrutement de nouvelles compétences. La priorité sera accordée aux jeunes diplômés universitaires.

Nacereddine Benkharef