Signature de deux conventions-cadres entre les ministères de l’Enseignement supérieur, de la culture et du Commerce

Signature de deux conventions- cadres entre les ministères de l’Enseignement supérieur, de la culture et du Commerce

Deux conventions-cadre entre, d’une part, le ministère de l’Enseignement supérieur et celui de la culture et, d’autre part, entre le ministère de l’Enseignement supérieur et celui du Commerce, ont été signées aujourd’hui, jeudi 7 décembre au siège du MESRS en présence des ministres concernés.

En préambule, le ministre de l’Enseignement supérieur, Pr Abdelbaki Benziane  à mis en exergue l’importance stratégique de ces conventions-cadre qui permettront aux étudiants de s’imprégner de l’environnement culturel et de consolider ainsi leurs aptitudes en matière de connaissances dans le domaine des Arts et de la culture.

Il a également insisté sur l’extrême importance de faire bénéficier, aussi bien les cadres du secteur du commerce que ceux de la famille universitaire des corrélations existantes entre les deux secteurs afin de faire de cette fusion une plateforme de lancement d’un programme de recherches aux aspirations patriotiques conformément au programme du gouvernement qui a pour principal objectif de redorer le blason de l’Algérie, sous la présidence d’Abdelmadjid Tebboune.

De son côté, la ministre de la Culture et des Arts, Malika Bendouda, s’est dite ravie d’assister à cette cérémonie de signature de cette convention avec le ministère de l’Enseignement supérieur, qui permettra aux étudiants algériens de s’imprégner de manière concrète de l’environnement culturel très riche de notre pays. Et de paraphraser le célèbre philosophe Martin Heidegger qui dit « l’objectif de l’Université n’est pas la science, mais le savoir ». Enfin, le ministre du Commerce, Kamel Rezig à indiqué, pour sa part, que cette convention-cadre avec le ministère de l’Enseignement supérieur est une aubaine pour les cadres du ministère du Commerce de participer aux travaux de recherches dans les laboratoires et autres universités du pays.

Une fusion positive, dont l’objectif primordial est de permettre à ce secteur de s’imprégner des méthodes scientifiques pour trouver des solutions aux problèmes rencontrés dans la sphère commerciale. Comme il a indiqué que «cette convention sera le cadre idoine pour lancer à travers les 48 wilayas du pays, pas moins de 250 agences qui seront en corrélation permanente avec les campus».

Ferhat Zafane