Selon Pr Ammar Belhimer, cinquante chaînes de télévision opèrent en Algérie hors la loi

Selon Pr Ammar Belhimer, cinquante chaînes de télévision opèrent en Algérie hors la loi

Pr Ammar Belhimer, ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, a révélé ce jeudi la présence de cinquante chaînes de télévision en Algérie qui opèrent hors la loi, sous couverture étrangère.

Répondant aux questions orales des députes à l’APN, le porte-parole du gouvernement a indiqué, à ce titre, que seulement six chaînes de télévisions privées sont accréditées. Là encore, il ne s’agit que d’accréditations provisoires leur permettant d’avoir des bureaux et « pas plus de quatorze employés ».

Pour Pr Belhimer, il est impératif donc « d’algérianiser ces chaînes » en procédant à un rapatriement « juridique et technologique ». Une opération sur laquelle s’attèle son département depuis deux semaines, et qui concerne, également, les instituts de sondage.

En revanche, le ministre de la Communication s’est montré critique quant à la diffusion de certains programmes. « A notre regret, nous avons remarqué que certaines chaînes diffusent des publicités, mais aussi des programmes contraires aux principes de la société (algérienne) », s’est-il désolé.

Enfin, Ammar Belhimer a insisté, une nouvelle fois, sur l’assainissement du secteur de la publicité publique « des intrus » via la promulgation de la nouvelle loi.

Nacereddine Benkharef