Sélection d’installateurs de systèmes GPL/c : lancement de deux appelsà manifestation d’intérêts nationaux ouverts

Sélection d’installateurs de systèmes GPL/c : lancement de deux appelsà manifestation d’intérêts nationaux ouverts

L’Agence nationale pour la promotion et la rationalisation de l’utilisation de l’énergie (APRUE) a lancé ce dimanche deux appels à manifestation d’intérêts nationaux ouverts portant sur la sélection d’installateurs de systèmes GPL carburant (GPL/c) en vue de participer au programme sectoriel de conversion.

Le premier entre dans le cadre de la mise en œuvre de la tranche annuelle 2018 du programme national de la maîtrise de l’énergie relatif au secteur du transport.

Il porte sur la sélection d’installateurs de systèmes GPL/c pour la conversion de 50.000 véhicules particuliers et taxis. Le second appel, lui, est inhérent à la mise en œuvre de la tranche annuelle 2019 du même programme et vise à la sélection d’installateurs de systèmes GPL/c pour la conversion de 100.000 véhicules.

L’ensemble des opérateurs nationaux (personnes physique ou morale) ayant la qualité d’installateurs de systèmes de kits GPL/c et agrées par le ministère chargé des Mines est concerné par ces avis d’appels à manifestation. Le retrait des cahiers de charges ainsi que le dépôt de manifestations d’intérêts se fera le 25 avril 2021 pour le premier avis d’appel  et le 4 mai 2021 pour le second.

L’ouverture des plis est prévue le même jour de la remise des offres.

Rappelons qu’il y a deux semaines, à l’issue de la séance de travail présidée par M. Chitour, ministre de la transition énergétique et des énergies renouvelables,  il a été convenu de la constitution de deux groupes de réflexion.

Le premier aura à travailler sur les moyens de généraliser l’utilisation du GPL et du GNC, tandis que le second aura à réfléchir aux scénarios les plus pertinents d’intégration rapide de la locomotion électrique dans le modèle énergétique que le ministère de la Transition énergétique et des énergies renouvelables est en situation de bâtir pour le pays.

Pour le GPL,  la consommation a connu une forte croissance passant de 5,2% en 2017, 10,8% en 2018 et 9,7% en 2019 en raison de l’augmentation des prix des carburants liquides, essence et gasoil, et des mesures d’encouragements accordées à l’installation des kits GPL, comme l’explique le dernier rapport du Commissariat aux énergies renouvelables et à l’efficacité énergétique (CEREFE). Dans la même optique, des prototypes de kits GPLc seront réalisés avec un taux d’intégration nationale allant jusqu’à 60 % d’ici la fin du premier semestre 2021, annonçait Pr. Chitour, et ce grâce à la coopération entre les secteurs industriel et scientifique.

Maya Merzouk