Séismes de Mila : mise au jour de ruines romaines suite aux secousses telluriques

Séismes de Mila : Mise au jour de ruines romaines suite aux secousses telluriques

Des ruines romaines ont été mises au jour à la suite des secousses telluriques qui ont frappé la ville de Mila et sa région, vendredi passé suivies de répliques qui ont causé de nombreux dégâts aux bâtisses et routes.

Selon la Direction de la culture de la wilaya, les failles de terrain apparues après ces secousses à la cité El Amel de la ville de Mila, ont exhumé  de nouvelles ruines romaines.

« Il s’agit de pierres taillées de diverses tailles, de tuiles, d’un bassin en pierre, des murs de constructions et des colonnes de forme cylindrique, a précisé à l’APS un cadre de cette direction, pou qui «l’endroit de la découverte situé à la cité El Amel également Mechta Bourkaïd fait partie d’un site archéologique connu et classé sur la liste de recensement général des biens culturels immobiliers de la wilaya ».

Le site archéologique découvert « est une ferme romaine occupant un vaste terrain dans le prolongement du vieux Mila », a-t-il dit, expliquant  que « les premiers constats montrent qu’il s’agit bien de cette ferme que les failles causées par le séisme ont fait réapparaître après s’être longtemps restée ensevelie.

Les glissements de terrain conséquents aux secousses ont fait aussi déplacer ces grosses pierres taillées ».

La même responsable a ajouté qu’une ‘demande a été adressée au ministère de la Culture pour l’envoi d’une équipe de spécialistes en archéologie », pendant que « les services de la direction de la culture poursuivent leur inspection des divers sites archéologiques dans les régions touchées par les deux secousses telluriques ». Fondée au IIIème siècle aprr. J-C . la ville de Mila fut l’un des quatre grands castellas qui assuraient la protection de Cirta Régina (Constantine) aux côtés de Rusicada (Skikda), Chulu (Collo) et Cuissilium (Djemila), selon les historiens.

Appelée Milev dans antiquité, Mila « fut une ville importante dans l’antiquité » et avec « Cirta, Chullu, et Rusicada, elle formait une confédération, dite des Quatre colonies, dont le territoire était très vaste ».

Les historiens font savoir qu’au  Vème siècle, lors de la guerre contre les Vandales, Mila fut conquise par Bélisaire sous l’empire de Justinien, ce grand bâtisseur qui y construisit de grands monuments à pierres taillées dans les montagnes environnantes, des aqueducs et de vastes jardins apparurent.

La ville est d’ailleurs jusqu’à présent clairsemée de jardins, la cité conserve encore les pans de murs ou de colonnes de la vieille cité romaine ».

Les ruines découvertes à la faveur des dernières secousses telluriques remontent à coup sûr, à cette période de l’histoire de l’antique Milev.

Ad. M.