Séisme en Turquie: Djerad présente ses condoléances à Erdogan

Séisme en Turquie: Djerad présente ses condoléances à Erdogan

Le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, a adressé, samedi au nom du Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, un message de condoléances au président de la Turquie, Recep Tayyip Erdogan, suite au séisme qui a secoué la région d’Izmir et endeuillé le peuple turc frère, faisant des dizaines de morts et d’importants dégâts matériels.

«Monsieur le Président, j’ai appris avec une grande affliction la triste nouvelle du séisme qui a secoué la région d’Izmir et endeuillé le peuple turc frère, faisant des dizaines de morts et d’importants dégâts matériels», a écrit M. Djerad dans son message.

«En cette douloureuse circonstance, je tiens à vous présenter, au nom du Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, et au nom de l’Algérie, peuple et Gouvernement, nos sincères condoléances et nos profonds sentiments de compassion», a-t-il ajouté.

«Je vous prie de transmettre nos sentiments de solidarité et de compassion avec les familles sinistrées, tout en souhaitant un prompt rétablissement aux blessés», a-t-il soutenu. «Veuillez agréer Monsieur le Président l’expression de ma haute considération et mon profond respect», a conclu le Premier ministre.

Pour rappel, les secouristes livraient ce samedi des efforts acharnés pour retrouver des survivants dans les décombres d’immeubles effondrés en Turquie, au lendemain d’un puissant séisme qui a fait 37 morts dans l’ouest de ce pays et deux en Grèce voisine.

Le séisme, dont la magnitude a été évaluée à 7 sur l’échelle de Richter par l’Institut de géophysique américain (USGS) s’est produit vendredi après-midi en mer Egée, au sud-ouest d’Izmir, troisième plus grande ville de Turquie, et près de l’île grecque de Samos.

La secousse a été si puissante qu’elle a été ressentie jusqu’à Istanbul et Athènes et a provoqué un mini-tsunami qui a inondé les rues de Seferihisar, ville turque située près de l’épicentre, et balayé les côtes de l’île grecque de Samos.

 Après la secousse, à Seferihisar, des bateaux de pêche dont les amarres avaient lâché ont été entraînés vers le large, glissant sur l’eau comme des navires fantômes, selon d’impressionnantes vidéos publiées par les médias turcs.