Séisme à Mila : des  bâtisses fissurées

Séisme à Mila : des  bâtisses fissurées

Le séisme enregistré ce samedi matin dans la wilaya de Mila  a causé quelques dégâts matériels dans certaines anciennes bâtisses dont les fissures sont visibles notamment à Hammala, l’épicentre de la secousse. Les  images relayées particulièrement sur les réseaux sociaux montrent en effet l’étendue des dégâts. 

Pour rappel une secousse tellurique de magnitude 4,9 degrés sur l’échelle ouverte de Richter a été enregistrée ce vendredi 07 août, à 07h15, dans la wilaya. Elle a été ressentie à des kilomètres à la ronde notamment dans les wilayas limitrophes, Skikda, Constantine, Jijel, Batna et Sétif. Une panique générale s’est emparée des citoyens. « Nombreux sont ceux qui sont sortis de leurs maisons de peur de nouvelles secousses », rapportent des confrères.

Le tremblement de ce vendredi à Mila, est le deuxième enregistré en moins d’une semaine  dans la même wilaya après celui du 1er du mois en cours et le 3ème en mois d’un mois après celui du 15 juillet dernier.

 Il intervient également au lendemain d’une dense activité sismique et d’une autre secousse enregistrée à 15 kilomètres au sud-est de la commune de Texanna, à Jijel, dans l’est de l’Algérie. Le CRAAG avait indiqué que la secousse avait atteint une magnitude de 3,4 sur l’échelle ouverte de Richter.

Une dense activité sismique

Connue pour son activité sismique, l’Algérie  enregistre ces dernières semaines de nombreux séismes. Le pays a déjà ressenti trois autres secousses telluriques depuis le début du mois d’août en cours. Le 1er jour du mois, les habitants de la localité de Grarem dans la wilaya de Mila ont ressenti une secousse de magnitude 3,3. Le lendemain, c’est à Cherchell dans la wilaya de Tipaza que la terre a tremblé avec également une magnitude de 3,3 sur l’échelle de Richter. Enfin, le lundi 3 août, une secousse de 3,5 a été enregistrée à six kilomètres au nord d’Aïn El Karma, dans la wilaya d’Oran. Fort heureusement, hormis quelques dégâts matériels, aucune victime n’est à déplorer.

F.H

LIRE AUSSI:

https://www.lapatrienews.com/secousse-tellurique-de-49-degres-dans-la-wilaya-de-mila/