Santé mentale d’Emmanuel Macron : L’Elysée réagit aux « insultes » de Recep Tayyip Erdogan

Santé mentale d’Emmanuel Macron : L’Elysée réagit aux « insultes » de Recep Tayyip Erdogan

Rien ne va plus entre Paris et Ankara. La guerre des mots entre les deux capitales, même si elle ne date pas d’aujourd’hui, peut donner lieu à une nouvelle escalade diplomatique. 

Après les propos de Recep Tayyip Erdogan mettant en question la santé mentale du président français, Emmanuel Macron vient d’adresser ce jour une réponse à Ankara, rapportent des médias.

« Les propos du président Erdogan sont inacceptables. L’outrance et la grossièreté ne sont pas une méthode. Nous exigeons d’Erdogan qu’il change le cours de sa politique car elle est dangereuse à tous points de vue », a déclaré l’Elysée par le biais de l’AFP ce soir.

« Nous n’entrons pas dans des polémiques inutiles et n’acceptons pas les insultes », a ajouté Paris.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a critiqué samedi avec virulence l’attitude de son homologue français Emmanuel Macron envers les musulmans.

 « Tout ce qu’on peut dire d’un chef d’Etat qui traite des millions de membres de communautés religieuses différentes de cette manière, c’est : allez d’abord faire des examens de santé mentale » a déclaré Erdogan, dans un discours télévisé, à l’occasion du 7e Congrès provincial de l’AKP, le parti présidentiel.

Ce n’est pas la première fois que le président turc s’en prend à son homologue français sur ce registre. Il y a pratiquement un an jour pour jour, Erdogan avait déjà intimé à Emmanuel Macron de faire « examiner » sa « propre mort cérébrale », dans le cadre d’une passe d’armes autour de l’Otan.

F.H