Salima Souakri, charge la négligence des quelques élus sportifs

Salima Souakri, charge la négligence des quelques élus sportifs

Ce mardi 26 janvier, la secrétaire d’état chargée du sport d’élite, Mme Salima Souakri, s’est rendue en compagnie de  Hammad Abderrahmane président du COA, à l’institut national de la formation des sciences et de la technologie sportive de Ain Beniane, pour donner le coup d’envoi officiel de la première session relative au projet « Tin Hinan ».

Une initiative qui rappelons-le, est dédiée exclusivement à la promotion du sport féminin au grand sud du pays.

En marge de cette inauguration et qui est la première en son genre, l’ex-ambassadrice de l’UNICEF, s’est dite très déçue sur la manière avec laquelle nos élites expriment leur désarroi lié principalement avec leur carrière sportive. En effet, depuis quelques années, plusieurs sportifs prennent les réseaux sociaux comme le principal support pour dénoncer la négligence des fédérations sportives à leur encontre, mais sans pour autant épargner le secteur de la jeunesse et des sports et encore moins l’ampleur de la nation.

Eu égard à cette situation, la secrétaire d’état chargée du sport d’élite, n’est pas restée indifférente face aux doléances de tous ces sportifs et plus particulièrement ceux qui sont qualifiés aux prochains jeux olympiques de Tokyo et déclare :  «Si les exécutifs des fédérations sportives ne sont pas capables de prendre en charge les difficultés de leurs athlètes olympiens, alors je me demande pourquoi ils se sont portés candidats pour cet engagement ».

« Plusieurs projets de développement sont toujours en attente car je passe toutes mes journées à essayer de venir en aide aux plusieurs centaines d’athlètes qui en principe, ne se concentrent que sur leur performance sportive en prévention des prochaines échéances internationale », a-t-elle soutenu.

Tout en prenant part avec les sportifs en difficulté, l’ex championne de Judo précise « l’Algérie demeure une ligne rouge et les responsables des fédérations doivent obligatoirement promouvoir cette terre sainte sur les podiums et non pas sur le facebook »

Fort est de constater que c’est la première fois que nous voyons l’ancienne reine des tatamis dans cet état-là, puisque contrairement à son habituel beau sourire, Mme Salima Souakri, ne supporte a priori plus de voir nos champions constamment en détresse.

« Nous avons alloué des subventions colossales au profits de nos enfants par le biais de leurs fédérations respectives et notamment pour les ligues sportives, et pourtant, plusieurs parmi les contestataires menacent de boycotter les JO pour manque de moyen. Cela dit, je m’engage solennellement, de mettre fin à ce genre de négligence, que chacun doit dorénavant être à la hauteur de ses responsabilités, dans le cas contraire des mesures très strictes seront prises à l’égard des mises en cause » dit-elle d’un aire très soucieux.

A.O