Salah Goudjil : « nous sommes face à une guerre médiatique féroce à laquelle il faut faire face »

Salah Goudjil : « nous sommes face à une guerre médiatique féroce à laquelle il faut faire face »

En marge de l’ouverture des travaux de la journée parlementaire, le président du Conseil de la Nation, Salah Goudjil, a révélé que l’Algérie est en train de vivre une étape importante et qu’il y a une forte guerre médiatique, à laquelle il faut faire face avec toutes les forces.

Par ailleurs, Goudjil rappelle que tout le monde reconnaissait l’intégrité des élections présidentielles, et c’était un message fort pour les sceptiques, d’autant plus que l’État est pour tout le monde, et que personne n’est exclu.

Dans le même contexte, il a révélé que « le défi de bâtir un nouvel État n’est pas facile, et maintenant nous allons à une étape importante, qui est les élections législatives » rappelle-t-il.

En outre,  Goudjil a souligné la nécessité de coexistence et de faire la différence entre l’Etat et la gouvernance, dont le président a parlé hier.

En ce qui concerne la chaîne parlementaire, le président du Sénat a révélé qu’elle abordera et donnera une meilleure compréhension de la manière dont la démocratie est pratiquée, soit à l’APN, au Sénat, et même au niveau des conseils locaux élus.

Une chaine qui donnera également, selon le même responsable, « la parole aux élus, mais également d’approfondir le débat sur les projets de loi qui seront présentés au Sénat, et avec plus de transparence » a-t-il promis.

Yahia Maouchi