Saïd Chanegriha : « Nous veillerons à la montée en puissance de l’ANP »

Saïd Chanegriha : « Nous veillerons à la montée en puissance de l’ANP »

Le général de corps d’armée, Saïd Chanegriha, chef d’Etat-major de l’Armée nationale populaire (ANP), a présidé ce lundi la cérémonie d’ouverture des travaux d’un séminaire national.

Organisé à l’Ecole supérieure du Matériel en 1ère Région Militaire, ce séminaire s’intitule : « Le maintien en condition technico-opérationnelle des matériels et équipements au sein de l’Armée Nationale Populaire – évaluation et perspectives».

Selon un communiqué du MDN, le chef d’Etat-major de l’ANP a suivi, en compagnie du général-major Ali Sidane, commandant de la 1ère Région Militaire et du général-major Seddiki Smaïl, directeur central du Matériel, « un exposé sur le bilan des activités exécutées au titre de la première phase du programme de préparation des Forces pour l’année 2020-2021, ainsi que les perspectives de développement de l’Arme Matériel dans les différents domaines ».

Lors d’une allocution, le général de corps d’armée a mis l’accent sur l’intérêt particulier qu’accorde le Haut commandement de notre armée à la direction centrale du Matériel. L’objectif étant « de réunir toutes les conditions idoines et les facteurs propices au renforcement continu de la montée en puissance de la disponibilité de nos forces armées visé le maintien de leur état-prêt pour faire face à toute éventualité ».

« Pleinement convaincu de l’importance de cette arme sensible, j’ai veillé, depuis que j’ai été investi de la confiance de Monsieur le Président de la République, Chef Suprême des Forces Armées, Ministre de la Défense Nationale, au suivi et au soutien de tous ces établissements et structures. Ma récente visite à la Base Centrale du Matériel de Béni Merrad en 1ère Région Militaire n’est qu’une preuve manifeste de cet intérêt particulier et de l’attention que j’accorde personnellement à cette arme vitale. J’ai pu, ainsi, constater de visu, les avancées qualitatives, réalisées avec une grande détermination, dans le domaine du transfert technologique à des fins militaires, tout en veillant à les maitriser, de manière à garantir la rénovation et la modernisation du matériel militaire, à promouvoir le soutien technique et logistique au niveau escompté, ainsi que la formation scientifique et technique pluridisciplinaire au profit des cadres et personnels », a-t-il expliqué.

Dans ce contexte, le chef d’Etat-major a assuré que des réalisations considérables ont été accomplies à ce niveau. « L’arme de Matériel doit s’enorgueillir de toutes ces réalisations, dont le mérite revient certainement aux hommes qui travaillent avec un patriotisme pur, avec sincérité, abnégation et dans le silence, notamment dans le domaine de la rénovation et du développement des moyens militaires majeurs, de façon à promouvoir les capacités tactiques et opérationnelles des unités du corps de bataille terrestre et maîtriser les technologies modernes. Ce sont là des preuves qui témoignent des innombrables avancées de l’Armée nationale populaire, digne héritière de l’Armée de libération nationale, inscrites dans le cadre d’une vision judicieuse et éclairée, qui tend à conférer le cachet de la complémentarité aux efforts de l’ensemble des composantes de nos forces armées », a-t-il poursuivi.

Et d’ajouter, « Je suis pleinement convaincu qu’en accomplissant votre devoir professionnel, tant au niveau central que régional, voir même au niveau de toutes les unités du corps de bataille, vous êtes conscients de l’importance et de la noblesse de vos missions envers votre pays, en compagnie de vos collègues des différentes Armes et Forces, notamment dans le domaine du renforcement des exigences de sa défense nationale. En effet, la sécurité et la sauvegarde et la consolidation de la stabilité du pays sont la raison même de l’existence de l’Armée Nationale Populaire, digne héritière de l’Armée de Libération Nationale. Elle est, ainsi, la pierre angulaire sur laquelle s’appuient tous les efforts de développement, qu’elle tend à faire aboutir, afin que l’Algérie vive en sécurité, demeure fière, respectée et souveraine et que ses fidèles fils soient à la hauteur du message de la glorieuse Révolution du 1er Novembre, et dignes de préserver ses nobles et éternelles valeurs ».

Djaouad Amine