Sahara Occidental : Une société française pose des câbles télécoms à Dakhla

Sahara Occidental : Une société française pose des câbles télécoms à Dakhla

Deux navires, détenus et exploités par  la société française Alcatel Submarine Networks SPA,  ont  posé des câbles télécoms au large de Dakhla, dans les territoires sahraouis occupés, a dénoncé ce mardi, Western Sahara Resource Watch (WSRW).

Cet  observatoire, chargé du suivi de l’exploitation des ressources naturelles dans les territoires sahraouis occupés, a précisé que ces navires ont commencé leurs travaux vers le 11 mars et ont suivi la même trajectoire que celle de l’étude préparatoire du fond marin en décembre 2019 par la société d’études sismiques néerlandaise Fugro».

WSRW a expliqué sur son site internet,  que ce câble en question «est une  branche reliant Dakhla à un câble sous-marin plus important longeant la côte du Sahara occidental plus au large».

Selon un avis envoyé aux pêcheurs locaux de Dakhla, les travaux ont été commandés par Maroc Telecom et consistaient en 67 miles de câble, a précisé le WSRW rappelant qu’en date du 14 avril 2021 «une lettre a été envoyée par l’association française APSO, le Comité finlandais pour la paix et Western Sahara Resource Watch (WSRW) à Alcatel, avec copie à Nokia» et que «la RASD a écrit une lettre de protestation à Alcatel en mars».

«Le Maroc occupe illégalement» cette partie du Sahara Occidental. «Le port de Dakhla est au cœur du pillage par le Maroc des stocks de poissons du Sahara Occidental occupé. La zone autour de Dakhla est également de plus en plus utilisée pour un tourisme controversé», soutient WSRW.

L’Observatoire a révélé les propriétaires des deux navires concernés par cette opération au large de la ville occupée de Dakhla au Sahara occidental.

WSRW précise que «le Peter Faber est détenu et exploité par Cable Maintenance Offshore Ltd, une filiale malaisienne de la société française Alcatel Submarine Networks SpA. Quant au deuxième navire, l’Ile de Brehat, il «est détenu et exploité par la société française ASN Marine SASU, également filiale du même Alcatel Submarine Networks SpA».

 «Les deux navires sont assurés par GARD AS de Norvège et ont Louis Dreyfus Armateurs SAS de France comme directeur technique. Cette société a été contactée le 14 avril 2021 par WSRW, APSO et le Comité finlandais pour la paix», conclut l’observatoire chargé du suivi de l’exploitation des ressources naturelles du Sahara occidental.

Radia Mehdi