Sahara occidental : l’argent des contribuables américains ne doit pas « servir à légitimer l’occupation »

Sahara occidental : l’argent des contribuables américains ne doit pas « servir à légitimer l’occupation »

Les contribuables américains doivent s’assurer que leur argent sera dépensé dans l’organisation d’un référendum d’autodétermination au Sahara occidental et non pour légitimer l’occupation illégale des territoires sahraouis par le Maroc, a tweeté Jaseon Poblete, patron du cabinet spécialisé dans les questions juridiques, Poblete Tamargo.

Dans son tweet, Jaseon Poblete a appelé les Nations unies, le Département des affaires politiques et de la consolidation de la paix de l’ONU, la Mission des Nations unies pour l’organisation d’un référendum au Sahara occidental (Minurso) à rester «neutres».

Selon le juriste, ces organisations sont tenues de se concentrer exclusivement sur leurs missions respectives, signalant qu’elles devront rendre des comptes en ce qui concerne le dossier su Sahara occidental.

Le 10 décembre dernier, l’ancien président américain, Donald Trump annonçait reconnaitre la prétendue souveraineté marocaine sur le Sahara occidental en échange de la normalisation des relations entre le Maroc et l’entité sioniste, alliée des Etats-Unis.

L’annonce a été largement critiquée aussi bien à l’étranger qu’aux Etats-Unis et au sein même du parti républicain auquel appartient Donald Trump.

Des hommes politiques en poste et d’anciens hauts responsables ont signalé au 45ème président des Etats-Unis le caractère illégal de sa proclamation qui contredit les résolutions des Nations unies consacrant le droit à l’autodétermination au peuple sahraoui.

Elle contredit également la position américaine traditionnelle en faveur de la tenue d’un référendum d’autodétermination dans les territoires sahraouis.

APS