Sa consommation de gaz est en augmentation : L’Algérie vient au secours de l’Espagne

Sa consommation de gaz est en augmentation : L’Algérie vient au secours de l’Espagne

Le journal espagnol spécialisé dans l’énergie, El Périodique de la Energia, a dans édition d’hier révélé que «l’Algérie est venue au secours de L’Espagne en lui «exportant d’importantes quantités de gaz naturel ».

La vague de froid sévissant le pays oblige », explique le même journal.  «Le pompage de gaz vers l’Espagne a atteinte la capacité maximale, après que les opérations de pompage avaient connu quelques problèmes d’augmentation de capacité au début de la vague de froid ».

L’Algérie exportait quelque 1,6 million de Mètres cubes de gaz vers l’Espagne. La vague de froid frappe l’Espagne pendant un certain temps et se poursuivra dans les prochains jours », ajoute le même journal expliquant que «cela conduit à une augmentation significative de la demande de gaz et a fait un bond des prix pour atteindre 60 euros le mégawatt/ heure, dans un contexte de pénurie de gaz dans toute l’Espagne.

La même source a indiqué que «les prix du gaz ont baissé sur le marché espagnol pour se stabiliser aux environs de 45 euros le mégawatt heure », ajoutant que «la Sonatrach qui pompe actuellement 1,6 million de mètres cubes de gaz naturel vers l’Espagne toutes les heures,est passé au pompage de égal 38,4 millions de mètres cubes en 24 heures ».

«Cela signifie que si le rythme actuel de pompage se poursuit, les quantités exportées seront En un mois, environ 1,15 milliard de mètres cubes », ajoute t-on indiquant qu’après que «l’Algérie ait augmenté les quantités de gaz pompées vers l’Espagne, la société Enagas  avait pris des mesures de précaution et libéré une partie de la capacité de stockage souterrain dans différentes régions d’Espagne ».

L’hiver froid sans précédent qui caractérise l’Europe depuis décembre dernier devrait avoir un impact significatif sur les ventes de gaz de Sonatrach vers le vieux continent, après avoir baissé de 22% l’an dernier, selon le ministère de l’Énergie, en raison de l’hiver chaud en Europe, à condition que Sonatrach puisse produire à sa capacité maximale.

Yacine Bouali