Rumeurs sur une rupture de médicaments: le Ministère de l’industrie Pharmaceutique rassure et explique

Rumeurs sur une rupture de médicaments: le Ministère de l’industrie Pharmaceutique rassure et explique

Suite aux joutes par voie de communiqués entre le SNAPO, d’une part, et le Conseil National de l’Ordre des Pharmaciens et l’ADPHA, de l’autre concernant l’appel à une grève de la commande lancé par le SNAPO à l’adresse de ses adhérents par le biais de sa page Facebook, le Ministère de l’Industrie Pharmaceutique a vite fait de répondre pour rassurer les citoyens quant à la disponibilité sans faille de tous les médicaments.
A travers un communiqué dont une copie est parvenue à notre rédaction, le département de Lotfi Benbahmed tien à  » rassurer l’ensemble des citoyens sur les éventuelles ruptures annoncées par certaines parties visant à installer un climat d’instabilité et d’inquiétude ».

Le ministère de l’Industrie Pharmaceutique rappelle aussi la récente création et la mise en place d’un Observatoire National sur la Disponibilité des Produits Pharmaceutiques, impliquant toutes les parties, meme les souscripteurs (médecins) et s’appuyant sur une plateforme numérique qui a pour objectif majeur le règlement de la problématique des ruptures vécues depuis de nombreuses années, est à meme d’éviter toute rupture, meme momentanée, de tout médicament. Il y a aussi la veille stratégique au niveau du ministère qui travaille de concert et en étroite collaboration avec l’Observatoire pour  » pallier à cette problématique et répondre aux mieux aux besoins de la population « , affirme encore le ministère de l’industrie pharmaceutique dans son communiqué.

Enfin, le ministère de l’Industrie Pharmaceutique appelle l’ensemble des acteurs concernés à se démarquer des manipulateurs d’opinions et des actions visant à fragiliser la disponibilité des produits pharmaceutiques, surtout dans le contexte sanitaire particulier que vit l’Algérie. Il les invite aussi à faire preuve de responsabilité et à s’inscrire dans la démarche constructive visant à répondre au service du citoyen algérien.

Le Ministère clot son communiqué en assurant qu’il reste résolumment engagé dans un profond processus de réformes qui :  » à l’orée de l’Algérie Nouvelle, permettra de lui assurer une souveraineté sanitaire et économique.

Tahar Mansour