Risque de disparition de centaines  de vergers

Arboriculture

Risque de disparition de centaines  de vergers

 
Si présentement le citoyen fait face dans sa vie quotidienne au coronavirus, dans une situation similaire, des agriculteurs luttent parfois désespérément au sein de leur plantations fruitières contre un redoutable ravageurs nommé le Feu bactérien.

Et pour cause, de nombreux arboriculteurs  ainsi que  des spécialistes de la protection des végétaux de la région centre du pays ont manifesté ces derniers jours une grande inquiétude quant aux énormes dégâts causé par la maladie du Feu bactérien sur les arbres fruitiers, essentiellement les pommiers et les poiriers.

Aussi, les exploitants agricoles des wilayas d’Alger, Tipaza, Ain-Defla, Médéa et Tizi-Ouzou, sont sur le qui-vive pour tenter de lutter contre la bactérie tueuse comme se plaisent à la qualifier certains arboriculteurs que nous avons contactés. Spécialement pour cette année, les attaques au niveau des vergers ont causé des pertes considérables du point de vue économique depuis le mois de juin, allant jusqu’à 60 P.C des arbres atteints autrement dit qui ont perdu leur production de l’année. Certains arboriculteurs ont reconnu qu’ils ont été pris de cours par l’arrivée  du Feu bactérien alors que les traitements aux pesticides n’ont rien donné de positif sur la reprise de la végétation.

 Rabah Kourougli