Révision de l’accord de partenariat avec l’Union européenne

Révision de l’accord de partenariat avec l’Union européenne

Lors de son passage sur les ondes de la radio nationale,ce mardi 11 août 2020, l’expert et analyste en économie,Abdelkader Berriche n’a pas manqué de saluer la récente décision du président de la république,notamment,concernant la révision de l’accord de partenariat avec l’Union européenne,qui selon ses propos est une décision très importante dans le cadre de la fameuse règle ʺgagnant-gagnantʺ.

Il a ajouté dans ce même sens,qu’il est nettement en défaveur des intérêts de la partie algérienne puisqu’il ne s’agissait pas en réalité d’un accord « gagnant-gagnant », mais plutôt d’un accord « gagnant- perdant » pour les Algériens. En outre,il a déclaré  que le trésor public a subi d’énormes pertes, du fait de défaillances des règlement douaniers dans ce domaine, au profit de la partie européenne, car,a-t-il dit, l’économie algérienne n’a pas bénéficié du cadre global de l’accord en termes d’échanges commerciaux et de liberté d’investissement. Désormais, lorsque le président de la République demandera de reconsidérer cet accord, la copie sera revue sur la base du « gagnant-gagnant », c’est-à-dire que la partie algérienne devrait bénéficier de cet accord, pour que le produit algérien puisse pénétrer effectivement les marchés européens. »
Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a chargé les responsables de l’économie algérienne de revoir les accords commerciaux multilatéraux avec l’Europe afin de préserver les intérêts de l’Algérie, comme il a chargé le ministre du Commerce, à la suite de la récente réunion du conseil des ministres , de lancer une évaluation des accords commerciaux multilatéraux, régionaux et bilatéraux, notamment l’accord d’association avec l’Union européenne qui doit faire l’objet d’une attention particulière qui permet la promotion des intérêts de notre pays.

Rabah Kourougli