Révision de la constitution : du pain sur la planche pour les deux chambres du Parlement

Révision de la constitution : du pain sur la planche pour les deux chambres du  Parlement

En cette journée du mercredi 2 septembre, les travées de l’Hémicycle du boulevard Zighout Youcef ne désemplissent pas. Et pour cause, la chambre basse du parlement organise, comme entame de la saison 2020-2021, une session ordinaire conformément aux dispositions de l’article 135 de la Constitution et de l’article 15 de la loi organique définissant l’organisation et le fonctionnement de l’Assemblée populaire nationale (APN) et du Conseil de la nation, ainsi que les relations fonctionnelles entre ces derniers et le gouvernement.

En ouverture de cette session à laquelle les députés étaient présents en grand nombre, le président Slimane Chenine a loué les  efforts consentis par l’Etat pour faire face à la pandémie du coronavirus et les mesures prises tout récemment pour aller dans le sens du deconfinement graduel, dès lors que des résultats encourageants ont été observés.

Aussi, concernant la révision de la constitution, le bureau de l’Assemblée nationale a renouvelé son plein engagement dans l’effort du président de la République par un amendement profond de la constitution conformément aux exigences de la nouvelle république.

A ce propos,  le bureau de l’Assemblée nationale s’est félicité de la décision du Président de la République de fixer la date du 1er novembre comme date du référendum constitutionnel. On s’attend à ce que le document d’amendement constitutionnel soit soumis au parlement, dans ses deux chambres, pour discussion et enrichissement, et le projet sera soumis au référendum populaire le 1er novembre prochain. C’est pourquoi, La réunion des bureaux des deux Chambres du Parlement et le représentant du gouvernement aura lieu le même jour, aux fins d’élaborer l’ordre du jour, ainsi que l’échange de points de vue au sujet du programme des activités législatives de contrôle», selon des sources sûres.

Ferhat Zafane