Révision constitutionnelle : Le président Tebboune appelle à se préparer au référendum  

Révision constitutionnelle : Le président Tebboune appelle à se préparer au référendum  

Le président Tebboune a invité mercredi, les membres du gouvernement et les walis à « se préparer à l’étape du référendum sur l’avant-projet de révision de la Constitution, afin de garantir les meilleures conditions et moyens matériels et psychologiques à même de permettre au citoyen d’avoir son mot à dire sur l’avenir de son pays».

Il a saisi l’occasion de cette réunion gouvernement-walis pour remercier « tous ceux qui ont contribué à l’enrichissement de la mouture de l’avant-projet de révision de la Constitution parmi les personnalités nationales, les partis politiques, les syndicats, les associations civiles, les enseignants universitaires et autres ».

Le président Tebboune a indiqué que «le changement revendiqué par le Hirak populaire est certes, un changement pacifique, mais radical qui passe par la Constitution, le socle de l’Etat», soulignant que «le changement ne doit pas s’opérer au sein des bureaux ou être l’apanage d’un certain groupe mais doit émaner du peuple qui aura le dernier mot et toute la liberté de valider ou de refuser la mouture de l’avant-projet de révision de la Constitution».

Cependant, il a estimé que si le peuple rejette l’avant-projet, «l’ancienne Constitution sera reconduite, avec la détermination d’opérer le changement ».

A l’adresse « des partisans de la période de transition et des comploteurs d’autres rives », il a estimé qu’ils ont « tort puisque le train est déjà en marche et ne reviendra pas en arrière ».

Sur le projet constitutionnel à venir, il a annoncé qu’un texte sera prochainement publié englobant les propositions de tous et chaque article inclura toutes les propositions, pour, à la fin, prendre en compte les propositions de la majorité », affirmant qu’ « une  fois cette opération finalisée, l’amendement de la Constitution deviendra un projet, mais actuellement, nous sommes toujours à la phase de la collecte des propositions».

Le président Tebboune, pour qui le pays « a grand besoin de bases solides sur lesquelles reposera la Constitution consensuelle dont l’esprit est inspiré de la Déclaration du 1er novembre », a souligné  que « nous sommes tous au service du peuple et nous croyons réellement à la réalisation de ses revendications légitimes exprimées le 22 février 2019 ».

Ad M.