Résolution du Parlement Européen sur l’Algérie : le groupe parlementaire RND du sénat condamne et rejette

Résolution du Parlement Européen sur l’Algérie : le groupe parlementaire RND du sénat condamne et rejette

A l’instar des autres formations politiques et groupes parlementaires, le groupe parlementaire RND du sénat tient à faire part de son rejet dans le fond et dans la forme de la résolution du parlement européen du 26 novembre 2020 : « c’est une résolution ‘de la honte’, estiment les sénateurs RND, qui est la deuxième après celle d’il y a moins d’année, rédigée par le même parlement européen en date du 28 novembre 2019, sur le même sujet et dans le même sens.

Ces résolutions démontrent s’il en est, les véritables intentions colonialistes de leurs rédacteurs, dans un langage de haine et de sentiment de supériorité dès qu’il s’agit de l’Algérie, en utilisant les prétextes fallacieux des droits de l’homme et de la démocratie pour laisser transparaitre leur rancune vis-à-vis de l’Algérie et démontrer leur complexe pour tout ce qui touche à l’Algérie afin de s’immiscer dans ses affaires intérieures », lit-on dans le communiqué parvenu à notre rédaction.

Le groupe parlementaire sénatorial du RND rejette, condamne et refuse cette position qui prouve une politique des deux poids, deux mesures dans la manière d’évaluer les Etats et leurs parcours démocratiques, tout en incitant à la désobéissance aux institutions de l’Etat pour faire régner et appelle de manière claire au chaos et à l’anarchie et, en plus, foule aux pieds les règles diplomatiques.

Il constitue aussi une action qui tend à détériorer les relations qui lient l’Algérie aux pays de la Communauté Européenne.

Enfin, le groupe parlementaire sénatorial du RND rejette toute forme d’ingérence dans les affaires intérieures de l’Algérie ainsi que l’évaluation étrangères des institutions algériennes et le paternalisme voulu pour obliger le peuple algérien à suivre telle ou telle voie.

Le groupe parlementaire en appelle, à la fin, à toutes les forces vives de la Nation pour constituer un front uni contre toutes formes d’ingérences étrangères et pour la construction d’un socle solide pour une Algérie Nouvelle.

Tahar Mansour