Réserves de changes : En hausse à partir de 2022

Réserves de changes : En hausse à partir de 2022

 

Le projet de loi de Finances 2021 (PLF 2021), présenté ce lundi à l’Assemblée populaire nationale (APN), prévoit une légère augmentation du matelas financier de l’Algérie en 2022, après une série de baisses successives.

« Compte tenu du niveau du déficit de la balance des paiements en 2021 (-3,60 milliards de dollars US), le niveau des réserves de change atteindra 46,84 milliards de dollar, soit environ 16,2 mois d’importations de biens et services non liés aux facteurs de production », détaille le document présenté par Basma Azouaz, ministre chargée des Relations avec le parlement.

Ce même niveau devrait, en revanche, s’améliorer progressivement à partir 2022 pour atteindre 47,53 milliards de dollars. En 2023,  il repassera au-dessus de la barre des 50,02 milliards de dollars « en raison de l’excédent qui sera enregistré au cours de ces deux années », explique le texte.

Un excédent qui sera dû à la baisse des importations dans le cadre de « leur rationalisation et leur remplacement progressif par la production nationale ». Ces dernières devraient diminuer de 14,4% en 2021 par rapport à l’année en cours, atteignant une valeur de 28,21 milliards de dollars.

Cette baisse serait visiblement inscrite dans le temps. En 2022 et 2023, la valeur des importations est estimée en effet à 27,39 et 27,01 milliards de dollars respectivement.

Quant aux revenus pétroliers au cours de la période 2021-2023, ils devraient atteindre 23,21 milliards de dollars l’année prochaine, 28,68 milliards de dollars en 2022 et 26,45 milliards de dollars en 2023, sur une base de 45 dollars le baril comme prix de référence.

 Nacereddine Benkharef