Relations avec le Parlement: installation d’une commission sectorielle permanente de la recherche scientifique et le développement technologique

Relations avec le Parlement: installation d’une commission sectorielle permanente de la recherche scientifique et le développement technologique

Une commission permanente chargée de la collecte et de la proposition des éléments essentiels pour l’élaboration de la politique sectorielle de la recherche scientifique et le développement technologique a été installée ce mercredi,  au niveau du ministère des Relations  avec le Parlement.

La commission dont l’installation a été présidée par la ministre des  Relations avec le Parlement, Besma Azouar, « est chargée de la collecte et la  proposition des éléments essentiels pour l’élaboration de la politique  sectorielle de la recherche scientifique et du développement technologique,  outre la mise en œuvre, le suivi et l’évaluation des résultats des  programmes de la recherche scientifique », explique-t-on dans un communiqué de ce département ministériel.

Composée de cadres du ministère de tutelle, en sus d’experts et de juristes vise à «fournir l’administration centrale en idées et recherches dans les domaines juridiques, les questions d’actualité et celles issues de la nouvelle Constitution initiée par le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, notamment la loi organique relative au régime électoral», a expliqué Mme. Azouar.

Le nouveau régime électoral constituera «le premier jalon permettant au peuple d’exercer son droit en toute liberté et transparence, loin des anciennes pratiques qui lui ont fait perdre sa confiance en ses responsables».

«Cette démarche s’inscrit dans le cadre des engagements du Président de la République pris envers le peuple pour l’édification de l’Algérie nouvelle», a-t-elle précisé.

Et d’ajouter: «l’installation de cette commission est la preuve que la recherche scientifique et le développement technologique ne relèvent pas uniquement de la responsabilité d’un seul secteur mais de celle de tous les secteurs ministériels et des institutions et instances de l’Etat».

Mme. Azouar a mis l’accent, à cette occasion, sur l’importance «de conjuguer les efforts de tout un chacun et d’unifier les visions et les expériences pour bâtir une Algérie développée et prospère dans les différents domaines et secteurs».

Dj. Am