Régularisation des sans-papiers : Départ d’une marche de Marseille vers l’Elysée (756km)

Régularisation des sans-papiers : Départ d’une marche de Marseille vers l’Elysée (756km)

Marcher de Marseille à Paris sur une distance de  756 km au moins, c’est le dernier défi que se sont lancés quelques  200 personnes  avec l’ambition de rejoindre l’Elysée à pied. Leurs revendications ? La régularisation des sans-papiers et la fermeture des centres de rétention administrative (CRA).

Si le organisateurs prévoient évidemment de faire des escales dans plusieurs villes de France avant de rallier l’Elysée​ le 17 octobre, force est de constater que la détermination est sans faille et l’espoir d’arriver à leurs but est entier.

Outre la régularisation des sans-papiers, les organisateurs qui dénoncent une « inégalité des droits aux prétextes de la nationalité ou de la couleur de peau », appellent à la fermeture des CRA.

Ces centres permettent d’enfermer un étranger qui fait l’objet d’une décision d’éloignement, dans l’attente de son renvoi forcé, pour une durée qui ne doit pas excéder 90 jours.

Pour rappel, lors d’un débat au Parlement français en date du 15 mai dernier, concernant les mesures urgentes à prendre face à la crise sanitaire causée par la pandémie du Coronavirus, le député des Français de l’étranger, M’Jid El-Guerrab; a proposé un amendement visant à la régularisation massive des étrangers en situation irrégulière et résidant sur le sol français.

L’élu a proposé la régularisation provisoire et renouvelable des sans-papiers, installés en France et parmi lesquels figurent beaucoup d’Algériens, titulaires d’une promesse d’embauche ou d’un contrat de travail dans l’agriculture; un secteur économique déclaré en pénurie de main-d’œuvre. Cette suggestion survient également suite aux nombreux appels du ministre de l’Agriculture; Didier Guillaume, où dans un premier temps, avait sollicité les Français à venir aider les agriculteurs.

 

Ferhat Zafane