Réforme, modernisation et performance : Les atouts de Charaf- Eddine Amara pour présider la FAF

Réforme, modernisation et performance : Les atouts de Charaf- Eddine Amara pour présider la FAF

Inédit. A la veille du passage à l’urne pour élire le nouveau président de la FAF, le candidat Charaf Eddine Amara s’adresse, dans un texte explicatif, aux membres de l’AGE, pour faire la lumière sur ses ambitions et son engagement permanent, lui et son équipe, à les « représenter dignement, efficacement, en toutes circonstances et en tous lieux,  devant toutes les  instances », est-il écrit en préambule  qui se  veut  arrhe de sincérité et d’abnégation à quelque heures du passage aux urnes.

Expliquer le sens de sa démarche dans un contexte national particulier est l’unique motivation de Charef Eddine Amara en s’adressant aux membres de l’AGE, appelés ce jeudi à mettre le bulletin dans  l’urne qui décidera du successeur de Kheireddine Zetchi au poste de président de la FAF en cette phase historique.

« Une phase historique qui impose  plus que jamais, à notre grande famille du football, de vivre dans la sérénité, et la fraternité nécessaires à la volonté partagée d’engager les nouvelles et inexorables réformes consensuelles », a indiqué Charaf Eddine Amara avec un ton mesuré et responsable avant de préciser le sens de sa démarche : «  Ma démarche signifie que le débat inclusif et la quête du consensus  le plus large seront la marque permanente du mandat pour lequel nous sollicitons vos suffrages et surtout votre adhésion », lit-on dans le message envoyé par le candidat Charaf- Eddine aux membres de l’AGE.

Si la démarche de Charaf Eddine Amara et son équipe n’a pour objectif que de hisser le niveau du football algérien au firmament de la balle ronde,  le projet qu’il soumet comme feuille de route est également accompagné de diverses ambitions en rapport avec  l’instauration d’une tradition de communication pérenne.

Évoquant le mandat à la tête de la FAF qu’il sollicite auprès des membres de l’AGE , Charaf Eddine Amara le projette comme une démarche globale porté par un projet de rénovation audacieux. En effet,  comme indiqué : « nous consolideront et développerons  notamment l’édifice là même où nos prédécesseurs ont déjà apporté leur précieuse contribution. Nous réformons partout où la nécessité de moderniser imposera ses puissantes exigences. Et notre démarche volontariste  inclusive et consensuelle, ne se fixera pas de limites dans s recherche rationnelle et exigeante de la performance managériale et sportive », tels sont les trois grandes axes que préconise Charaf- Eddine Amara aux membres de l’AGE en cette veille du passage fatidique dans l’isoloir».

Se voulant admiratif et  respectueux du travail accompli par ses prédécesseurs qui ont œuvré chacun avec ses propres forces et ses convictions personnelles à faire de notre fédération une institution une institution algérienne pérenne.

Je ne peux les citer tous, mais je tiens à leur affirmer tout mon respect et ma haute considération. Qu’il sache  à travers vous, que je conçois ma mission comme celle de nouvelles briques et de nouveaux piliers que nous ajouterons à l’édifice qu’il sont patiemment construit depuis la création de notre fédération trois mois et demi seulement après l’indépendance de notre pays », a indiqué Charaf Eddine Amara avant d’adresser ses remerciements à titre individuel et personnel à Kheireddine Zetchi : « j’exprime ici mon respect et mon estime au président Kheireddine Zetchi . Qu’il soit alors remercié pour le précieux travail qu’il a accompli, dans le prolongement de tous les anciens serviteurs à la FAF », a-t-il bien précisé dans sa lettre.

En définitive, trois mots clés résument le programme de Charaf- Eddine Amara une fois élu : Réforme modernisation et performance. Mais comme priorité, il a mentionné la nécessité de refonder le cadre juridique de la discipline : « cela nous permettra de nous libérer des pesanteurs qui alourdissent et handicapent toute volontariste et tout projet novateur » a-t-il justifié avant d’ajouter ; « le développement des infrastructures, la formation de tous les acteurs, la concertation accrue avec les pouvoirs publics et de façon générale avec  tous les partenaires (le monde économique, les médias).  La restructuration totale de la commission fédérale d’arbitrage et la lutte anti-dopage …)

Avec cet appel : « Vos voix sont précieuses, votre adhésion est indispensable », Charaf Eddine Amara escompte un soutien franc et massif pour l’intérêt national avant tout.

Ferhat Zafane