Référendum sur la révision de la Constitution : « assurer la sécurité des 24 millions d’électeurs », selon Mohamed Charfi 

Référendum sur la révision de la Constitution : « assurer la sécurité des 24 millions d’électeurs », selon Mohamed Charfi 

Le président de l’Autorité nationale indépendante des élections, Mohamed Charfi a déclaré aujourd’hui 8 septembre 2020 que la signature du protocole sanitaire relatif au référendum sur le projet de révision de la Constitution, vise à assurer la sécurité de 24 millions d’électeurs potentiels.

« Le grand défi est d’assurer la sécurité et la santé théoriques de 24 millions de personnes, qui constituent la circonscription potentielle », a déclaré Charfi dans un discours prononcé  en marge de la cérémonie de signature du protocole sanitaire pour le référendum sur la constitution qui s’est déroulée aujourd’hui au niveau du Centre International de Conférences d’Alger (CIC).

Le même orateur a ajouté: «Nous nous préparerons à enregistrer  le plus grand pourcentage de participation, et c’est aussi un grand défi. Dans ce sens, le chef de l’Autorité électorale a indiqué que l’Etat fournira tous les moyens pour le succès de ce référendum.

« Le président de l’Autorité nationale indépendante des élections a dans son intervention estimé  que l’Algérie connaissait une dynamique de changement avec l’espoir grandissant d’une nouvelle Algérie, et que le véritable début du changement a été le 12 décembre dernier, où  des pas de géant ont été réalisés, y compris avec la révision de la constitution. Ajoutant: « Nous pouvons être fiers que Dieu nous ait bénis pour être de la génération qui a aidé à construire la nouvelle Algérie.

«Concernant le protocole sanitaire, Charfi a encore déclaré que la coopération entre l’Autorité électorale et le ministère de la Santé est une indication de la maturité des institutions algériennes, avant d’ajouter que l’ampleur de cette responsabilité pour l’élaboration de ce protocole de santé, qui est supervisé par le ministre de la Santé en personne, est un grand challenge.

Charfi a expliqué que ce processus comporte plus d’un défi, dont le premier est la coordination avec une confiance mutuelle entre l’autorité et les institutions gouvernementales, car l’Algérie se construit avec son plein potentiel, tout en respectant la vie privée de chaque partie dans ce processus.

Charfi n’a pas manqué de lancer un message à l’adresse des citoyens pour qu’ils participent au référendum, car c’est la clé de la porte de l’avenir, tout en assurant que l’État est prêt à fournir tous les moyens de sécurité, de santé et de réconfort, afin qu’ils puissent s’acquitter de leur devoir électorale dans des conditions qui préservent leur santé et leur sécurité.

Rabah Kourougli